Zone du savoir

Retour

Toxicité en ammonium

La plupart des engrais contiennent une ou plusieurs des formes d'azote suivantes : nitrate, ammonium ou urée. Chacune de ces formes influencent la croissance d'une plante, mais de façon différente, et l’utilisation des différentes  formes par la plante a un impact significatif sur le pH du substrat. Les engrais ayant un ratio nitrate-azote élevé feront augmenter le pH du substrat selon l'utilisation qu'en fait la plante. Ils peuvent également réduire partiellement l'étirement des tiges, prévenir l'expansion excessive des feuilles, et créer une croissance végétale plus ferme. Les engrais ayant un ratio d'ammonium et/ou d'urée élevé peuvent réduire le pH du substrat après que l'acide produit par les racines ait neutralisé l'alcalinité de l'eau et la chaux dans le substrat. Les engrais riches en ammonium peuvent produire une croissance plus molle et une plus grande expansion des feuilles, et peuvent entraîner un léger étirement des tiges.

Causes d'une toxicité en ammonium

Les nutriments absorbés par les plantes sont déposés dans les cellules des feuilles avant d'être utilisés par la plante. Toutefois, si les nutriments ne sont pas utilisés immédiatement, ils peuvent commencer à s'accumuler dans ces cellules. Le nitrate peut être stocké en grandes quantités sans que cela ne soit dangereux. Par contre, une accumulation d'ammonium peut endommager les cellules végétales.

Une toxicité en ammonium se produit lorsqu'une trop grande quantité d'ammonium est disponible pour absorption par la plante dans le substrat. Typiquement, cela ne pose pas de problème lorsque le substrat est chaud puisque les bactéries nitrifiantes, qui se retrouvent naturellement dans les substrats, convertiront l'ammonium en nitrate. Pendant l'hiver, lorsque la température d'un substrat tombe sous les 55-60°F (13-15.5°C), l'activité de ces bactéries est considérablement ralentie. Par conséquent, peu d'ammonium est converti en nitrate. De plus, il existe une forme intermédiaire d'azote, toxique, appelée nitrite (NO2), qui commence également à s'accumuler dans le substrat en raison du lent processus de conversion. Le nitrite contribue probablement au développement d'une toxicité en ammonium chez les plantes.

D'autres facteurs ralentissent l'activité des bactéries nitrifiantes : le faible taux d'oxygène dans le substrat causé par un assèchement lent, et un pH faible. Les cultures les plus sensibles à une toxicité en ammonium incluent le coléus, les aubergines, les pensées, le poivron, la sauge, les tomates et les zinnias. 

 

Toxicité en ammonium chez une schefflera

Toxicité en ammonium chez une schefflera. Source: Foliage Plant Diseases: Diagnosis and Control.

Le chrysanthème de gauche démontre des symptômes de toxicité en ammonium

Le chrysanthème de gauche démontre des symptômes de toxicité en ammonium, tandis que celui de droite est normal. Remarquez la chlorose et les petites taches brunes près du bord des feuilles. Source: Premier Tech.

Symptômes de toxicité en ammonium

Les symptômes apparaissent d'abord dans les nouvelles feuilles: une chlorose se développe entre les veines, ou encore, ces feuilles prennent une couleur vert-jaune. Avec le temps, des taches nécrotiques se forment à l'intérieur des zones chlorosées, et les symptômes peuvent s'étendre vers le milieu de la plante. Le bord des feuilles peut se replier vers le haut ou vers le bas, la croissance racinaire ralentit, et dans certains cas, les extrémités des racines peuvent mourir.

Comment corriger une toxicité en ammonium

Premièrement, utilisez un engrais qui fournit peu ou pas d'azote ammoniacal (ex. : 15-0-15) ou un engrais calcium-magnésium. Deuxièmement, augmentez la température de la serre afin de réchauffer le substrat et de permettre aux bactéries nitrifiantes de convertir l'ammonium en nitrate de façon active. Enfin, évitez de garder le substrat humide; cela ralentit l'activité des bactéries nitrifiantes. Normalement après 7 à 10 jours, ces consignes devraient réduire les symptômes de toxicité en ammonium.

Prévention

Tel que mentionné ci-dessus, une toxicité en ammonium est plus susceptible de se produire pendant l'hiver, lorsque les conditions de croissance sont froides. De novembre à la mi-mars, il est conseillé d'appliquer les conseils suivants :

  • Utilisez des engrais avec un pourcentage combiné d'ammonium et d'urée de moins de 40 %.
  • Si possible, évitez d'appliquer des taux d'engrais élevés, ce qui réduit encore plus la quantité d'ammonium appliqué.
  • Testez le pH du substrat de culture de façon périodique, puisque les engrais faibles en ammonium ne sont pas aussi acides; le pH du substrat pourrait augmenter.
  • Gardez le pH du substrat plus haut que bas, au niveau des pH normalement recommandés pour les végétaux cultivés (typiquement entre 6.0-6.5).
  • Assurez-vous que la température du substrat dépasse les 60°F (15.5°C) afin de favoriser la conversion d'ammonium en nitrate, une croissance racinaire active et l'assèchement du substrat.
  • Réduisez la fréquence des arrosages et augmentez la circulation d'air afin d'éviter la stagnation de l'air humide dans le couvert végétal.

Si vous avez des questions à ce sujet, ou sur d'autres sujets en lien avec les substrats de culture, n'hésitez pas à contacter votre représentant du Service Horticole de Premier Tech.

 

Références:

  • Mattson, N. 2013.  Ammonium Toxicity: Avoid Getting Burned This Winter.  GrowerTalks Vol. 77(10):36

PRO-MIX® est une marque déposée de Premier Horticulture ltée.

Articles reliés

Vos informations pour la saison 2021

Accédez à toutes les informations dont vous avez besoin pour démarrer la saison du bon pied.