Zone du savoir

Retour

Substrats à base de tourbe et de coco en morceaux : bienfaits lors de conditions de sécheresse exceptionnelles

Aux États-Unis, lorsqu'on pense à des endroits où il peut y avoir des conditions de sécheresse, on pense souvent à la Californie et au Texas. Toutefois, au cours des huit derniers mois, plusieurs états du Centre et de l'Ouest ont connu des saisons anormalement sèches, ce qui a entraîné des conditions de sécheresse. Il est difficile de penser qu'à ce temps-ci de l'année, certaines parties du Minnesota et du Wisconsin connaissent des conditions de sécheresse modérées. Dans l'Est des États-Unis, même New York, la Pennsylvanie, le Tennessee, la Géorgie et l'Alabama ont connu des conditions anormalement sèches ainsi qu'une sécheresse modérée. Présentement, certaines parties de l'Arizona, de la Californie, du Colorado, du Kansas, du Nevada, de l'Oklahoma, de l'Orégon, du Texas et de l'Utah vivent des conditions de sécheresse extrêmes ou exceptionnellement longues (plus de six mois).

Pour les producteurs, les conditions de sécheresse peuvent avoir un impact important sur la disponibilité de l'eau et sur les coûts de production. Il est important d'utiliser l'eau d'irrigation le plus efficacement possible afin de conserver cette précieuse ressource. Si l'on regarde divers types de substrats en termes de conservation de l'eau, certains sont meilleurs que d'autres pour optimiser l'utilisation de l'eau. Par exemple, les mélanges à base d'écorce sont typiquement les moins efficaces pour l'utilisation et la conservation de l'eau. Les mélanges à base d'écorce ont la plus faible capacité de rétention de l'eau et le drainage le plus élevé. Ils requièrent donc une irrigation fréquente. La tourbe de mousse de sphaigne a la capacité de rétention de l'eau la plus élevée de toutes les matières organiques utilisées comme bases pour les substrats. Toutefois, lorsque la tourbe est amendée avec des agrégats tels que la perlite et/ou la roche volcanique (pumice) afin d'augmenter la porosité en air, sa capacité de rétention de l'eau diminue. En comparaison, le coco peut avoir une capacité de rétention de l'eau semblable à celle de la tourbe de mousse de sphaigne. Toutefois, il doit être transformé avec soin afin qu'il continue de retenir l'eau et que sa structure soit maintenue.

Le coco utilisé en agriculture et en horticulture provient de l'enveloppe de la noix de coco (pith). Il est souvent compressé en blocs pour la production de légumes en serres, mais il est rarement utilisé comme ingrédient unique dans les substrats de cultures horticoles. Pour les substrats de cultures horticoles, le coco doit être lavé et lessivé afin de réduire la conductivité électrique des sels qui se retrouvent naturellement dans la moelle. Ensuite, il est généralement mélangé à de la tourbe de mousse de sphaigne et à d'autres ingrédients pour créer un substrat de culture.

L'enveloppe de la noix de coco est unique parce qu'elle peut aussi être coupée en morceaux de différentes tailles, lesquels peuvent être utilisés comme agrégats pour les substrats de culture. L'avantage est que ces morceaux de coco fournissent une structure et une porosité qui augmentent la capacité en air et le drainage des substrats, comme c'est le cas pour l'écorce et la perlite. Toutefois, l'écorce et la perlite réduisent la rétention de l'eau, tandis que les morceaux de coco ajoutent de la porosité et augmentent la rétention de l'eau. Les morceaux de coco ont une grande affinité avec l’eau ( hydrophile) et agissent comme de petits réservoirs d'eau. Cela constitue la base du PRO-MIX® HPCC MYCORRHIZAE™ et PRO-MIX® CC40. L'ajout de coco en morceaux améliore la porosité en air du substrat tout en maintenant une capacité de rétention de l'eau élevée.

Comparatifs de substrats à base de tourbe et de coco en morceaux en milieu de sécheresse :

60/40 - tourbe et coco

Espéce de plante : HEUCHERA "KIRA OAK"

Mode de culture : plantule de Heuchera de multi-cellules transplantée en pot de 1 gallon

Suivi de croissance : après 183 jours

heuchera kira oak in 60/40 growing medium

heuchera kira oak in peat chunk growing medium

Terreau 60/40 Tourbe/Coco

Terreau à base de tourbe, d’écorce et perlite

Espèce de plante : Hosta "Big Daddy"

Mode de culture : mottes de racines de Hosta transplantées en pot de 1 gallon

Suivi de croissance : après 17 semaines

Hosta Big Daddy

60/40 terreau Tourbe/Coco (à gauche) comparé à un terreau à base de tourbe, d’écorce et perlite

PRO-MIX® HPCC MYCORRHIZAE™

Espèce de plante : Bégonia "White"

Mode de culture : plantule de bégonia de multi-cellules transplantée en pot de 5 pouces

Suivi de croissance : 7 semaines après transplantation

Begonia in PRO-MIX HP-CC MYCORRHIZAE growing medium

PRO-MIX® HPCC MYCORRHIZAE™ comparé à un terreau à base de tourbe et de perlite

 

Dans nos essais de croissance comparatifs avec des substrats à base de tourbe et de coco en morceaux ainsi qu'avec d'autres substrats standards, les substrats à base de tourbe et de coco en morceaux ont considérablement réduit les besoins en eau et la fréquence d'irrigation. Pourquoi cela est-il important?

  1. Lors de l'irrigation des cultures, un certain pourcentage de l'eau s'échappe du pot. Lorsque la fréquence d'irrigation est réduite, un moins grand nombre d'applications signifie moins d'eau « gaspillée ». En moyenne, il peut y avoir une réduction des besoins en eau allant jusqu'à 25 % avec les substrats à base de coco en morceaux en comparaison avec les substrats à base de tourbe standards. Dans les régions où l'eau est limitée, les substrats à base de tourbe et de coco en morceaux peuvent contribuer à conserver l'eau.
  2. Coûts de l'eau. Que l'eau soit achetée ou qu'elle provienne d'un puits, des coûts sont associés à l'utilisation de l'eau (prix par gallon, coûts d’électricité pour la pompe). Les substrats à base de tourbe et  de coco en morceaux peuvent réduire l'utilisation de l'eau et générer des économies de 25 %. Aussi, une fréquence d'irrigation réduite permet d'économiser sur les coûts de la main d'oeuvre, puisque les travailleurs passent moins de temps à arroser les cultures.
  3. La croissance des plantes peut être affectée par la température de l'eau d'irrigation. À moins que l'eau de votre serre ne soit chauffée, l'eau du robinet peut être froide. Chaque fois que vous irriguez vos cultures avec de l'eau froide, cela crée un choc dans la zone racinaire et la température du substrat est réduite. Si vous arrosez jusqu'à 25 % moins, le système racinaire des plantes est sujet à moins de stress, ce qui améliore la croissance.


Dans les régions où il y a des conditions de sécheresse et des restrictions pour l'utilisation de l'eau, les substrats à base de tourbe et de coco en morceaux peuvent réduire la fréquence de l'irrigation et les besoins généraux en eau. Ce type de substrat utilise plus efficacement l'eau d'irrigation, générant des économies (coûts de l'eau, coûts de la main d'oeuvre). Pour de plus amples renseignements sur la façon dont vous pouvez économiser l'eau avec PRO-MIX®, contactez votre représentant Premier Tech Horticulture.

The U.S. Drought Monitor is produced in partnership between the National Drought Mitigation Center at the University of Nebraska-Lincoln, the United States Department of Agriculture, and the National Oceanic and Atmospheric Administration.

"Exemple de carte des conditions de sécheresse aux États-Unis."


Pour de plus amples renseignements sur les conditions de sécheresse, visitez le site internet de U.S. Drought Monitor (en anglais) http://droughtmonitor.unl.edu. Vous y trouverez chaque semaine une carte des conditions de sécheresse produite conjointement par la National Oceanic and Atmospheric Administration, le Département de l'Agriculture américain et le National Drought Mitigation Center (NDMC) de l'Université du Nebraska à Lincoln.

PRO-MIX® est une marque déposée de Premier Horticulture ltée.

Articles reliés

Vos informations pour la saison 2021

Accédez à toutes les informations dont vous avez besoin pour démarrer la saison du bon pied.