Zone du savoir

Retour

Sous la surface : pucerons des racines

La plupart des producteurs ont déjà été confrontés à une infestation de pucerons. Souvent, on les retrouve sur le nouveau matériel végétal récemment acquis pour la production des plantes. Toutefois, il existe aussi des pucerons qui se développent et se nourrissent du système racinaire de plusieurs espèces de plantes. Appelés « pucerons des racines », ces insectes ne sont pas comme ceux qui se nourrissent des parties supérieures des plantes. 

Cycle de vie

Il y a plusieurs espèces de pucerons des racines, la plupart appartenant à l'espèce Pemphigus (Tableau 1). Chaque espèce individuelle se nourrit d'un nombre limité d'espèces de plantes, mais certaines ont un menu plus varié que d'autres. La couleur des pucerons des racines varie, mais la plupart sont blancs, jaune blanchâtre ou bruns. Les adultes ressemblent un peu aux pucerons que l'on peut retrouver sur les nouvelles tiges et les nouvelles feuilles, sauf que la plupart ont la forme d'une poire et ont des antennes et des pattes plus courtes. La majorité des pucerons des racines ont des cornicules qui ressortent de l'extrémité de l'abdomen, tout comme les pucerons qui vivent au-dessus du sol.

Comme tous les pucerons, ils ont des rostres pour percer et sucer afin d'extraire la sève riche en sucres  des structures sous-terraines  des plantes comme les racines, les bulbes et les rhizomes. Plus tard dans leur cycle de vie, les pucerons des racines produisent une sécrétion blanche et cireuse qui recouvre leur corps, et ils laissent derrière eux une partie de cette substance lorsqu'ils se déplacent dans le substrat. Comme les cochenilles sont également recouvertes d'une substance blanche et cireuse, les deux sont souvent confondus. Il est préférable d'utiliser une loupe pour observer les racines et l'insecte.

Pucerons des racines

Pucerons des racines.  Source : https://www.sensigarden.com/root-aphids-cannabis/

Les pucerons des racines donnent naissance à des nymphes qui ont tendance à se regrouper à un même endroit du système racinaire. Celles-ci ne se déplacent pas aussi rapidement que les nymphes vivant au-dessus du sol, mais elles peuvent tout de même passer d'un contenant à un autre par les trous de drainage : soit elles le font en rampant, soit elles sont transportées par l'eau d'irrigation. Elles peuvent également être transférées par des débris présents dans le substrat ou par des équipements.

Pendant l'automne, particulièrement à l'extérieur où les températures du sol chutent, les adultes ailés sortent du sol et pondent leurs oeufs sur les tiges et les résidus de végétaux afin que les populations se renouvellent au printemps. Dans la serre, les pucerons des racines ailés ne sont pas aussi courants, mais ils peuvent émerger si les populations deviennent trop élevées dans le contenant qu'ils occupent. Les adultes ailés peuvent grimper le long des tiges des plantes et peuvent être confondus avec des pucerons qui n'affectent que les feuilles et les tissus tendres. Leur cycle de vie est beaucoup plus court lorsque les températures du substrat sont chaudes, donc leurs nombres peuvent exploser rapidement par temps chaud vers la fin du printemps et en été.

Pucerons des racines couche de cire

À gauche, un puceron des racines avec une couche de cire commençant à se former sur son corps. À droite, des cristaux blancs et cireux recouvrent le puceron, faisant en sorte qu'il est difficilement reconnaissable.  Source : http://www.downgardenservices.org.uk/aphid_root.htm.

Tableau 1.  Certains types de pucerons courants qui passent une partie ou la majorité de leur cycle de vie sur les racines, les bulbes ou les rhizomes des plantes.

 Puceron des racines tableau

Dommages causés aux plantes

Les infections mineures de pucerons des racines ne causent pas de dommages significatifs aux plantes. Toutefois, avec l'augmentation des populations, les blessures causées aux racines des plantes peuvent devenir des points d'entrée pour des agents pathogènes causant des maladies racinaires, particulièrement si les plantes sont stressées. Les racines des plantes ne peuvent absorber les nutriments et peuvent donc montrer des signes de carences nutritives dans les feuilles. Les plantes manquent souvent de vigueur, sont plus petites et peuvent flétrir, surtout par temps chaud pendant le jour.

Les pucerons des racines ne se déplacent pas rapidement, donc les infestations sont souvent limitées à quelques plantes et se propagent lentement. Il est préférable de vérifier les plantes qui montrent des symptômes. Si vous observez la substance blanche et cireuse sur les parois de la masse racinaire, il s'agit probablement de pucerons des racines. Rappelez-vous que cette substance ressemble beaucoup aux dépôts retrouvés sur les cochenilles, donc examinez les racines avec une loupe puisque les deux types d'insectes sont très différents l'un de l'autre. La substance en question a aussi parfois des fils blancs ressemblant à du matériel fongique. Dans ce cas encore, il faut regarder de près avec une loupe ou envoyer la plante en laboratoire pour obtenir une confirmation.

Des pucerons dans votre substrat?

Certaines sources affirment que les pucerons des racines peuvent provenir des substrats de culture. Il est vrai que les pucerons des racines passent la majorité de leur cycle de vie dans le sol minéral, mais on ne les retrouve pas typiquement dans la tourbe puisque le matériel végétal qui croît en milieu humide est aquatique ou semi-aquatique, ce que les pucerons des racines ne peuvent tolérer. L'écorce et le coco se retrouvent au-dessus du sol, tandis que la perlite et la vermiculite sont chauffées à  1 800 °F (1 000 °C), ce qui fait qu'il est impossible pour les pucerons des racines de survivre. La réutilisation d'un substrat de culture contaminé par les pucerons des racines ou la fabrication d'un substrat de culture à partir de composantes insalubres pourrait entraîner un problème de pucerons des racines.

Méthodes de contrôle culturales

  • Évitez de garder des plantes-mères ou des « plantes compagnes » dans la serre où des populations de pucerons des racines pourraient survivre toute l'année.
  • Évitez de réutiliser des pots qui risqueraient de transférer des pucerons des racines à de nouvelles plantes.
  • Arrachez les mauvaises herbes sous les surfaces de productions puisqu'elles peuvent aussi abriter des populations de pucerons des racines.
  • Minimisez les stress vécus par les plantes (arrosages déficients ou excessifs, mauvaise nutrition, etc.) afin de réduire leur susceptibilité aux attaques de pucerons des racines.
  • Les pucerons des racines se développent le mieux lorsque les conditions sont sèches, donc gardez vos substrats de culture bien humidifiés.
  • Si possible, utilisez des variétés de plantes résistantes aux pucerons des racines.

Les pucerons des racines sont difficiles à contrôler avec des insecticides puisque les ingrédients actifs peuvent se lier aux composantes organiques comme la tourbe ou l'écorce, et la plupart des insecticides systémiques s'accumulent dans les parties supérieures des plantes. Lors de l'application d'une bouillie insecticide, assurez-vous que le substrat est bien imbibé car les pucerons des racines ont tendance à se regrouper sur les côtés et le dessous de la masse racinaire. Sachez aussi que les sécrétions cireuses servent de barrière protectrice contre les insecticides. Les méthodes de contrôle biologiques sont bénéfiques, mais certaines sources affirment que les chances de succès sont limitées.

La meilleure façon de contrôler les pucerons des racines est de sortir périodiquement de leur pot les plantes susceptibles d'être infestées et d'examiner les racines afin de détecter la présence de pucerons des racines ou de sécrétions. Si certaines de vos plantes sont attaquées, il vaut mieux vous en débarrasser. Même si les pucerons des racines ne sont pas très courants dans les cultures en serres, n'oubliez pas que si vous voyez qu'une ou des plantes souffrent de carences en nutriments, il faut examiner les racines pour vérifier la présence de pucerons des racines ainsi que de maladies racinaires.

Pour de plus amples conseils sur l'utilisation de substrats de culture bio, n'hésitez pas à communiquer avec votre représentante du Service horticole de Premier Tech Horticulture :

Susan Parent du service horticole PRO-MIX

Susan Parent
Spécialiste horticole

Références :

PRO-MIX® est une marque déposée de Premier Tech ltée.

Articles reliés