Zone du savoir

Retour

Série « MYTHES » : Le soufre diminue le pH des substrats

Poinsettias à l'intérieur d'une serre.

Poinsettias à l'intérieur d'une serre. Crédit photo : Istockphoto.com.

Dans l'industrie horticole, il existe plusieurs mythes pouvant avoir un impact majeur sur la façon dont les plantes en contenants sont cultivées en serres. Plusieurs de ces mythes proviennent de fermiers qui sont passés de la culture en champs à la production en contenants en serres, et ceux-ci ont été transmis de génération en génération. Lorsqu'appliquées aux cultures en contenants, plusieurs de ces croyances s'avèrent fausses, mais elles ont quand même un fond de vérité. Par exemple, certains producteurs croient que le soufre diminue le pH des substrats sans sol, comme c'est le cas pour les sols de champs. Bien que les produits à base de soufre peuvent modifier le pH d'un substrat sans sol, cela est peu probable. Ainsi, en pratique, ce mythe ne correspond pas à la réalité.

Sols de champs et soufre

Par le passé, du soufre élémentaire, du sulfate de fer et du sulfate d'aluminium étaient souvent ajoutés au sol des champs et des jardins pour l'acidifier de façon significative (1 unité de pH ou plus). Les bactéries du sol combinent le soufre élémentaire avec de l'oxygène et de l'eau pour créer de l'acide sulfurique. L'acidification se produit plus rapidement lorsque l'acide est incorporé à la terre plutôt qu'appliqué en surface. Le soufre élémentaire peut prendre jusqu'à un an avant de réaliser son plein effet sur le pH du sol. Le sulfate de fer et le sulfate d'aluminium diminuent plus rapidement le pH parce qu'ils nécessitent des réactions chimiques plutôt que des réactions biologiques.

Substrats de culture

Les substrats de culture, ou « mélanges sans sol », ne contiennent par de particules minérales (ex. : sable, silt ou argile). Ils sont souvent composés d'un mélange de matières organiques et inorganiques, et peuvent contenir de la tourbe de sphaigne, de l'écorce, de la fibre de coco, de la perlite, de la pierre ponce et de la vermiculite. L'utilisation de substrats de culture pour la production serricole a gagné en popularité pour plusieurs raisons, incluant leur coût, la contamination possible des sols de champs, et leur poids pour le transport.

Effet du soufre sur le pH des substrats

Lorsque l'industrie horticole était en transition entre l'utilisation de substrats avec sol et l'utilisation de substrats sans sol, le soufre élémentaire, le sulfate de fer et le sulfate d'aluminium étaient encore utilisés pour réduire le pH. Avec le temps, ces produits se sont avérés inefficaces avec les substrats sans sol. Ainsi, aujourd'hui, les producteurs professionnels n'utilisent plus de matières sulfureuses pour faire baisser le pH des substrats, autre que l'acide sulfurique pour réduire l'alcalinité de l'eau.

Il existe trois raisons pour lesquelles les matières sulfureuses ne sont pas efficaces pour réduire le pH des substrats sans sol :

Bactéries : La première raison est que les bactéries du sol qui convertissent le soufre en formes oxydées pouvant être utilisées pour produire de l'acide sulfurique sont en trop faibles quantités dans les ingrédients des substrats sans sol. Si leurs populations ne sont pas assez importantes, la conversion se fait beaucoup trop lentement, et ainsi, peu d'acide sulfurique est produit. L'acide sulfurique est la forme de soufre qui fait baisser le pH des substrats.

Temps : Avec le temps, il est possible que les populations de bactéries mentionnées ci-dessus croissent suffisamment dans les substrats sans sol pour en influencer le pH. Le problème, c'est le temps de production : la plupart des cultures en serres sont complétées en 3 à 12 semaines. Cela n'est pas assez long pour que les populations de bactéries soient assez importantes pour convertir suffisamment de soufre en acide sulfurique.

Type : Ce ne sont pas tous les composés du soufre qui sont décomposés par les bactéries au même rythme. Par exemple, le soufre finement moulu, souvent appelé « fleur de soufre », est le plus lent à réagir parce que les microorganismes doivent d'abord l'oxyder avant de le transformer en acide sulfurique. Ce processus requiert entre deux et trois semaines dans le sol, mais beaucoup plus de temps dans les substrats sans sol, avant qu'une réponse ne soit mesurable. Cela peut prendre entre trois et quatre mois dans le sol avant que le processus ne soit pleinement réalisé, et dépend de l'activité microbienne et de facteurs influençant l'activité microbienne, comme la température et l'humidité. La plupart des cultures en serres ont déjà été vendues avant que l'action corrective du soufre élémentaire ne se soit réalisée.

Le sulfate de fer et le sulfate d'aluminium, lorsqu'utilisés en bouillie, réagissent plus rapidement en raison de leur état oxydé, lequel requiert une réaction chimique plutôt que biologique pour faire baisser le pH des substrats. Les deux produits doivent être utilisés à des taux élevés pour ajuster le pH d'un sol ou d'un substrat sans sol, mais cela entraîne aussi des niveaux excessifs de fer ou d'aluminium. Dans le sol, ce n'est pas un problème, puisque le fer et l'aluminium se fixeraient aux sites d'échanges cationiques. Par contre, dans les substrats sans sol, qui comptent moins de sites d'échange, la plupart du fer et de l'aluminium serait disponible à des niveaux phytotoxiques. Le sulfate de fer et le sulfate d'aluminium augmentent aussi la conductivité électrique des substrats, ce qui accroît le risque de nuire aux cultures.

Exceptions

Il y a eu quelques cas où des producteurs ont vu une baisse inattendue du pH de leur substrat en utilisant des produits sulfureux, comme le gypse. Tel que mentionné précédemment, les substrats sans sol contiennent de faibles populations des bactéries requises pour convertir le soufre en une forme oxydée ensuite utilisée pour produire de l'acide sulfurique. Toutefois, si le substrat est contaminé par de la terre, alors de plus importantes quantités de bactéries sont introduites. Cela peut se produire lorsque les contenants sont placés directement sur le sol et qu'un mélange d'eau et de boue s'infiltre par les trous de drainage. Cela peut aussi survenir lorsque de l'eau boueuse éclabousse la surface d'un substrat. Les populations plus élevées de bactéries peuvent ainsi rapidement convertir indirectement les matières à base de soufre en acide sulfurique, ce qui entraîne une baisse du pH du substrat.

En conclusion, le mythe voulant que le soufre fasse diminuer le pH des substrats de croissance est faux dans la plupart des situations de production. Les substrats sans sol ne contiennent pas suffisamment des bactéries requises pour convertir le soufre en acide sulfurique, et le temps de production des cultures est souvent trop court pour que leurs populations deviennent suffisamment importantes. Aussi, les produits de soufre sont requis en si grandes quantités qu'ils peuvent entraîner des niveaux toxiques de nutriments et de sels.

Donc, si vous devez diminuer le pH de votre substrat, considérez l'utilisation d'engrais acides ou l'injection d'acide dans l'eau afin d'en neutraliser l'alcalinité, laquelle cause l'augmentation du pH des substrats.

Pour toute question, n'hésitez pas à communiquer avec votre représentante du Service horticole de Premier Tech:

Susan Parent du service horticole PRO-MIX

Susan Parent
Spécialiste horticole

PRO-MIX® est une marque déposée de Premier Horticulture ltée.

Articles reliés

Vos informations pour la saison 2021

Accédez à toutes les informations dont vous avez besoin pour démarrer la saison du bon pied.