Zone du savoir

Retour

Restauration de tourbières - Partie 1/3 - Formation de la sphaigne

La tourbe de mousse de sphaigne est l'un des ingrédients les plus importants des substrats sans sol. D'où provient-elle? Quelle quantité existe-t-il? Combien de temps durera-t-elle? L'article qui suit est le premier d'une série de trois sur la formation, la récolte et la restauration de la tourbe de mousse de sphaigne.

Premier Tech Horticulture a développé un programme de restauration qui comprend une politique et une procédure pour l'ouverture et la fermeture des tourbières. Le programme prévoit des principes de gestion standardisés qui sont respectés sur toutes les tourbières. L'objectif de cette gestion environnementale est d'assurer la pérennité de l'entreprise et de préserver la ressource pour les générations futures.

Afin de mieux comprendre le pourquoi et le comment de la restauration, intéressons-nous d'abord à la sphaigne. Il existe plus de 335 espèces de sphaigne à travers le monde. Une quinzaine d'entre elles sont présentes au Canada. Environ cinq espèces sont dominantes, et la plupart des tourbières n'en comptent que trois. La mousse de sphaigne est une plante avasculaire (sans racines) qui croît dans l'eau acide provenant des précipitations. Lors de sa croissance, les parties mortes (cellulose et hémicellulose) de la mousse de sphaigne, que nous appelons la « tourbe », s'accumulent dans l'eau (image 1). La structure unique retient l'eau sur les feuilles, entre les feuilles et les tiges, et à l'intérieur de la structure cellulaire. Inversement, il y a de l'air là où l'eau est absente.

Tourbe de mousse de sphaigne

"Image 1 : "Tourbe de mousse de sphaigne"

 

On retrouve des tourbières dans les régions boréales des hémisphères nord et sud. La combinaison d'un environnement aqueux acide et faible en nutriments avec des températures fraîches crée les conditions idéales pour la croissance de la sphaigne. Les températures fraîches et l'absence d'oxygène préservent les couches organiques fibreuses de la tourbe. Au Canada, les tourbières, tel qu'illustré dans l'image 2, couvrent approximativement 111 millions d'hectares (274 millions d'acres), ou environ 12 % de l'aire continentale totale.

Tourbière typique

"Image 2 : "Tourbière typique"

 

Au Québec, la récolte de la tourbe a débuté dans la région du Bas-St-Laurent autour de 1933. Pendant plusieurs années, la tourbe fut récoltée en blocs à l'aide d'outils manuels. En 1967, les méthodes de récolte de Premier Tech Horticulture ont été remplacées par des aspirateurs mécaniques, lesquels sont aujourd'hui la norme au Canada. Il est important de le mentionner, puisque les méthodes de récolte ont un impact sur la façon dont les tourbières sont restaurées.

Depuis 1991, l'industrie de la tourbe de mousse de sphaigne canadienne finance des recherches avec l'Université Laval de Québec afin d'étudier les tourbières et de développer des façons de les restaurer. Les producteurs s'entendent pour dire que la restauration est essentielle pour préserver cette précieuse ressource pour les générations futures.

Restauration de tourbières - Partie 2/3 - Récolte de la sphaigne

 

PRO-MIX® est une marque déposée de Premier Tech ltée.

Articles reliés