Zone du savoir

Retour

Réduire les pertes de récolte grâce aux ingrédients actifs

Poinsettias en serre

Tous les producteurs sont confrontés à un certain niveau de perte de récolte. Qu'il s'agisse d'un petit pourcentage sur l'ensemble de la culture ou d’un plus grand pourcentage pour certaines variétés qui sont un peu plus difficiles à cultiver, les producteurs perdent en moyenne environ 5% de leur récolte à cause des maladies des racines. Souvent, les fongicides sont appliqués après que la maladie de la plante a montré sa vilaine tête, ou appliqués à titre préventif, mais cela peut être coûteux.

Ensuite, il y a toujours la perte au détail, qui peut varier de 5 à 30% de plantes perdues. Les producteurs ont peu de contrôle sur la vente au détail et cette perte est très coûteuse puisqu'elle inclut le coût de la livraison des plantes. En fin de compte, les pertes de plantes réduisent les profits. Pour réduire les pertes, des ingrédients actifs biologiques peuvent être ajoutés aux substrats de culture afin d'améliorer la croissance des plantes, de réduire la perte de récolte et de fournir une protection à long terme aux plantes.

D’où proviennent les ingrédients actifs?

Les substrats de culture utilisés dans les serres et les pépinières sont "construits" à partir de matériaux organiques, tels que la mousse de tourbe, l'écorce, le coco en morceaux et/ou d'autres matériaux. Des ingrédients, tels que des agrégats, des engrais, du calcaire, etc., sont ajoutés pour obtenir des propriétés physiques et chimiques spécifiques au substrat de culture. Cependant, les substrats de culture contiennent de faibles niveaux de microbes, ce qui les rend pratiquement exempts de composants biologiques.

Dans le sol minéral, il existe une biologie diversifiée. Certains microbes transforment la matière organique en nutriments pour les plantes, d'autres fixent les nutriments dans le sol et d'autres encore interagissent pour protéger les systèmes racinaires des plantes. Dans le sol minéral, il peut y avoir n'importe quelle combinaison de microbes composés de bactéries et/ou de champignons. Parmi ces microbes, on distingue les saprophytes, qui se nourrissent de matières mortes, les pathogènes, qui se nourrissent des plantes et les endommagent, les symbiotes, qui aident les plantes, et les compétiteurs, qui peuvent attaquer ou concurrencer d'autres microorganismes.

Au fil des ans, les scientifiques ont isolé et cultivé divers microbes bénéfiques pour l'agriculture et l'horticulture. Ces microbes sont produits en laboratoire pour s'assurer que les souches restent authentiques et continuent à fournir les avantages souhaités. Si nous passons en revue les divers microbes disponibles commercialement pour les producteurs, nous pouvons les classer en deux catégories générales en fonction des avantages qu'ils procurent : les biocontrôles et les stimulateurs de croissance.

Les biocontrôles sont des additifs biologiques qui réduisent l'incidence des maladies des plantes ou contrôlent les insectes. Ils peuvent attaquer directement l'agent pathogène ou l'insecte, ou lutter indirectement en créant des barrières, en bloquant la source de nourriture ou en excluant un agent pathogène. Les stimulateurs de croissance sont des microbes qui aident les plantes en stimulant leur croissance ou en acquérant des nutriments et/ou de l'eau pour améliorer la croissance globale des plantes.

Microbes bénéfiques / Avantages des biocontrôles

L'un des principaux avantages de l'utilisation des organismes bénéfiques est qu'ils sont sans danger. Ils présentent peu ou pas de toxicité pour les plantes, les humains ou les animaux. La plupart ont été découverts dans les sols minéraux et sont naturels, non génétiquement modifiés. Comme ils font partie des mécanismes normaux de contrôle et d'équilibre de la biologie du sol, le potentiel de résistance aux agents pathogènes est moindre.

Cependant, la plupart des microbes bénéfiques sont préventifs et non curatifs ; ils empêchent donc l'apparition de maladies végétales avant qu'elles n'aient la possibilité d'affecter les cultures. Un avantage supplémentaire est que la plupart des microbes bénéfiques restent dans la zone racinaire de la plante pendant une période prolongée, tandis que certains resteront avec la plante toute leur vie. Si vous cultivez des cultures certifiées biologiques, de nombreux ingrédients actifs biologiques sont certifiés biologiques par l'OMRI et Québec Vrai et offrent une option pour lutter contre les maladies des plantes lorsque les produits chimiques ne peuvent pas être utilisés.

Microbes bénéfiques / Désavantages des biocontrôles

Un inconvénient est que ces organismes bénéfiques sont des micro-organismes vivants, et qu'ils peuvent nécessiter des conditions d’entreposage et d'utilisation particulières. Presque tous les microbes bénéfiques ont une durée de conservation pour leur utilisation optimale, les utilisateurs doivent donc respecter la date d'expiration. Si vous vous souvenez de vos notions de biologie, les champignons sont plus fragiles que les bactéries. Gardez cela à l'esprit car les organismes fongiques sont sensibles aux températures chaudes et nécessitent souvent des températures de stockage fraîches avant utilisation. Les organismes fongiques peuvent également se dessécher facilement, ce qui réduit leur efficacité. Les bactéries sont plus robustes et plus indulgentes lors de la manipulation, de l'entreposage et de l'application, en raison de l'épaisse paroi cellulaire de leurs spores.

Lorsqu’incorporés dans un substrat de culture, les microbes sont plus efficaces lorsque la température du substrat de culture est supérieure à 50°F. Contrairement aux fongicides chimiques qui ont un large spectre, les contrôles biologiques interagissent généralement avec des agents pathogènes spécifiques, donc leur gamme de contrôle des agents pathogènes peut être plus étroite que leurs homologues chimiques. S'ils sont utilisés en combinaison avec des contrôles chimiques ou d'autres additifs biologiques, assurez-vous de vérifier la compatibilité du micro-organisme avec les produits chimiques et autres bio-additifs utilisés. Certains produits chimiques et autres bio-additifs peuvent réduire les populations, tandis que d'autres peuvent éliminer les microbes bénéfiques.

Impatiens basket with biocontrol

La plante de droite a été traitée avec un biocontrôle pour réduire la maladie des racines.  Les résultats montrent une croissance normale par rapport à la plante de gauche qui a souffert d'une maladie mineure des racines qui a empêché sa croissance.

Coût pour ajouter des biocontrôles au substrat de culture

Le coût des additifs biologiques est généralement peu élevé, comparé à celui de certains contrôles chimiques. Si nous comparons les coûts des divers champignons et bactéries disponibles, le coût d'application sur une verge cube est de l'ordre de 8,50$ à 26$ pour l'ingrédient actif. Si nous utilisons un coût moyen de 17,25$/verge cube (v3), nous pouvons comparer le coût pour diverses cultures.

Une verge cube de substrat de culture remplira environ 1 944 pots d'azalée de 4,5 pouces ou 141 paniers suspendus de 10 pouces. En utilisant notre coût moyen déterminé (17,25$/v3) pour l'ingrédient actif, le coût d'ajout de l'ingrédient actif est de 0,0089$/pot d'azalée ou 0,1223$/panier suspendu. D'après l'enquête de 2021 de l'USDA sur la floriculture, le prix de gros moyen d'une plante fleurie en pot de "moins de 5 pouces" est de 1,56$ dans les 15 principaux États producteurs. Un panier suspendu de plantes à fleurs et à feuillage avait un prix de gros moyen de 8,70$. Si l'on prend le coût de l'ajout d'un ingrédient actif dans ces pots, il représente moins de 0,6 % pour un pot d'azalée et moins de 1,4% pour un panier suspendu.

Tableau 1. Coût des ingrédients actifs basé sur une moyenne de 17,25$/v3

  Pots d’azalée
(4,5 pouces)
Paniers suspendus
(10 pouces)
Nombre de pots 1944 141
Coût / pot 0,0089$ 0,1223$
Prix de gros 1,56$ 8,70$
Coût des ingrédients actifs (%) 0,57% 1,41%

Économiser de l'argent en utilisant des ingrédients actifs biologiques

La perte moyenne de plantes en raison des maladies des racines est d'environ 5% pour la plupart des producteurs et de 20% pour les détaillants. En se basant sur une verge cube de substrat de culture, comme dans notre exemple précédent, cela équivaut à environ 97,2 pots d'azalée, d'une valeur de 151,63$, ou à 7 paniers suspendus d'une valeur de 60,90$ .

Si un ingrédient actif biologique réduit de deux tiers les maladies des racines et les pertes de plantes, le coût de 17,25$/v3 pour l'additif biologique ajouté au substrat de culture serait compensé par les économies de 82,83$ pour les plantes vendues (151,63$ x 0,66 = 100,08$ d'économies moins 17,25$ / coût / v3 = 82,83$ de réduction des pertes). Pour les paniers suspendus de 10 pouces, la réduction des pertes de plantes donnerait un revenu supplémentaire de 22,94$ par verge cubique (60,90$ x 0,66 =40,19$ d'économies moins 17,25$ /coût/ v3 = 22,94$ de réduction des pertes).

Tableau 2. Réduction des pertes par verge cube (chez le producteur)

  Pots d’azalée
(4,5 pouces)
Paniers suspendus
(10 pouces)
  3 032,64$ 1 226,70$
Perte de plantes sans ingrédient actif (5%) 151,63$ 60,90$
Perte de plantes avec ingrédients actifs (1.66%) 51,55$ 20,71$
Investissement pour les ingrédients actifs 17,25$ 17,25$
Réduction de perte / Revenu additionnel 82,83$ 22,94$


Si on applique la réduction des pertes de plantes au détail, ces économies peuvent être jusqu'à 4 fois plus importantes. Il s'agit de moyennes, les économies réelles et le retour sur investissement (ROI) peuvent être beaucoup plus élevés en fonction de l'ingrédient actif biologique utilisé, de son efficacité à contrôler les maladies des racines et du prix de vente en gros des cultures que vous cultivez.

L'utilisation d'ingrédients actifs biologiques offre de nombreux avantages et devient une option populaire et un complément aux contrôles chimiques des maladies des plantes. Ils sont facilement disponibles, donnent des résultats prévisibles, sont rentables et présentent des avantages à long terme pour les cultures, offrant aux producteurs une alternative sûre et un outil supplémentaire dans la boîte à outils de la gestion des parasites.

Pour toutes questions, n'hésitez pas à communiquer avec votre représentante du Service horticole de Premier Tech:

Susan Parent du service horticole PRO-MIX

Susan Parent
Spécialiste horticole

 

 

PRO-MIX® est une marque déposée de Premier Horticulture ltée.

Articles reliés

Vos informations pour la saison 2021

Accédez à toutes les informations dont vous avez besoin pour démarrer la saison du bon pied.