Zone du savoir

Retour

Profil de maladie racinaire : Thielaviopsis

La pourriture des racines causée par l'organisme pathogène Thielaviopsis basicola peut affecter plus de 150 espèces de cultures en serres et de vivaces, incluant l'astilbe, le bégonia, la zantédesquie éthiopienne, le cyclamen, le calibrachoa, le géranium, le pétunia et plusieurs autres. Appelée «pourriture noire des racines», cette maladie se caractérise par des spores noires ou brun foncé à l'intérieur de la racine,  puis de lésions noires sur la racine. Une fois commencée, la pourriture noire des racines est difficile à éliminer; il est donc préférable de se débarrasser des plantes infectées. Les pertes de cultures peuvent être significatives si des mesures ne sont pas prises.

Symptômes

Une culture affectée par la maladie montrera une croissance irrégulière avec des plantes infectées en retard de croissance aux côtés des plantes normales. Les plantes infectées deviendront chlorotiques ou violacées, comme si les plantes avaient besoin d'engrais. Examinez les racines afin de détecter des zones brunes ou noires, car les racines pourries ne peuvent absorber les éléments nutritifs. À l'intérieur d'une racine infectée, le Thielaviopsis produit des chlamydospores. Il s'agit de spores de repos reproductrices de couleur brun foncé ou noire, aux parois épaisses et en forme de baril. Même si elles sont microscopiques, ces chlamydospores sont produites en quantités suffisantes, faisant noircir des sections de la racine. Des lésions noires se forment également sur la racine. Dans le cas d'infections sévères, les plantes flétrissent même si le substrat de culture est mouillé.

pthorticulture-thieleviopsis-in-pansy.jpg

Thielaviopsis infectant les racines de pensées en retard de croissance. De plus, ces plantes montrent des signes de chlorose sur les feuilles inférieures; les racines pourries ne peuvent absorber les éléments nutritifs, ce qui cause des carences.  Source: Premier Tech Horticulture.”

Conditions favorables

Il faut éviter de trop arroser puisqu'un substrat de culture constamment très humide ou mouillé est propice au développement du Thielaviopsis. Les taux d'humidité élevés ainsi que le manque de circulation d'air dans la serre  contribuent également au mauvais séchage du substrat. Le Thielaviopsis préfère les températures de substrat fraîches, c'est-à-dire autour de 13-16 °C. Seulement d'infimes traces de la maladie peuvent être trouvées lorsque la température du substrat est de 30 °C ou plus. Le Thielaviopsis préfère aussi les substrats de culture moins acides ou basiques. Si le pH est de 5.5 ou moins, la maladie est grandement réduite, et sous les 4.8, elle est pratiquement inexistante.

Le Thielaviopsis est un organisme pathogène opportuniste qui s'attaque aux plantes stressées. Un substrat constamment humide et des conditions d'humidité élevée et de faible luminosité causent un stress aux plantes. D'autres facteurs, comme la fertilisation excessive ou insuffisante, les infestations d'insectes, les attaques d'organismes fongiques, des températures inappropriées ou une manipulation inadéquate des cultures, contribuent à stresser les plantes et augmentent la susceptibilité au Thielaviopsis.

Sources de l'organisme pathogène

Comme plusieurs organismes pathogènes des sols, le Thielaviopsis provient souvent de l'extérieur. Le sol extérieur contient des organismes pathogènes, et lorsque la poussière du sol ou des équipements qui ont été en contact avec le sol sont utilisés avec les substrats de culture, les chlamydospores inoculent facilement le substrat. Si le Thielaviopsis a causé des problèmes l'année précédente, les chlamydospores peuvent persister dans la serre ou le sol pendant des années. Celles-ci sont collantes et adhèrent à plusieurs surfaces, incluant les contenants, les équipements, les aires de production et les autres surfaces structurelles. Si ces surfaces ne sont pas nettoyées adéquatement, la pourriture noire des racines pourrait infecter les cultures futures.

Les autres sources possibles incluent l'introduction dans la serre de boutures enracinées, de plantules ou de plantes préfinies qui sont infectées. Les mouches des champignons ( fungus gnat) et les éphydridés peuvent transmettre le Thielaviopsis d'une culture à l'autre. Enfin, la maladie produit aussi des endoconidies, plus faibles, qui se propagent facilement d'une plante à l'autre s'il y a des éclaboussures d'eau pendant l'arrosage.

Méthodes culturales

Il y a plusieurs facteurs qui créent les conditions idéales pour la pourriture noire des racines. Les méthodes de contrôle les plus importantes sont un nettoyage adéquat et la réduction des stress subis par les plantes. Les conseils suivants peuvent être utilisés pour réduire au maximum la présence de la maladie dans les culture en serres:

  • Ne réutilisez pas les contenants. Si vous n'avez d'autre choix, utilisez-les pour des cultures qui ne risquent pas d'être infectées par le Thielaviopsis.
  • Enlevez le substrat de culture et les débris des bancs, des murs, des vitres, des planchers, des équipements, etc., puis nettoyez toutes les surfaces.
  • Utilisez un substrat de culture qui se draine bien, comme le PRO-MIX HP MYCORRHIZAE + BIOFUNGICIDE. Même si le Thielaviopsis ne figure pas sur la liste des maladies traitées par le BIOFUNGICIDE, les deux ingrédients réduiront les stress subis par les plantes et peuvent aider à diminuer l'incidence du Thielaviopsis.
  • Maintenez les températures des substrats de culture au-dessus de 21 °C afin de minimiser l'activité du
  • Évitez d'arroser de façon excessive en laissant la surface du substrat sécher entre les irrigations.
  • Si cela convient à la culture, gardez le pH du substrat à 5.5 ou moins.
  • Éliminez les mouches des champignons et les éphydridés, qui peuvent transmettre le Thielaviopsis.
  • Augmentez la circulation de l'air pour aider le substrat à sécher.
  • Réduisez les stress subis par les plantes en fertilisant adéquatement, en contrôlant les insectes et les maladies, et en cultivant aux températures optimales pour les cultures.
  • Ne laissez pas les brise-jets sur les planchers où le Thielaviopsis pourrait se retrouver.

Il existe plusieurs produits chimiques ou organismes biologiques qui peuvent réduire ou éliminer le Thielaviopsis; veuillez consulter votre distributeur pour de plus amples détails. Pour des renseignements additionnels sur les façons dont les maladies racinaires affectent les cultures cultivées dans un produit PRO-MIX, veuillez consulter votre spécialiste du Service horticole de Premier Tech Horticulture.

Sources:

https://extension.psu.edu/black-root-rot-thielaviopsis

https://www.canr.msu.edu/news/thielaviopsis_symptoms_and_control

http://plantclinic.cornell.edu/factsheets/blackrootrot.pdf

https://gpnmag.com/article/combating-black-root-rot/

http://ipm.ucanr.edu/PMG/r280100411.html

Pour de plus amples conseils sur l'utilisation de substrats de culture bio, n'hésitez pas à communiquer avec votre représentante du Service horticole de Premier Tech Horticulture :

Susan Parent du service horticole PRO-MIX

Susan Parent
Spécialiste horticole

 

PRO-MIX® est une marque déposée de Premier Horticulture ltée.

Articles reliés