Zone du savoir

Retour

Profil d'agent pathogène : Sclérotinia

Peppers grown in a greenhouse

Sclerotinia sclerotiorum, aussi appelé moisissure blanche ou moisissure cotonneuse, n'est pas considéré comme une maladie sérieuse. Toutefois, il peut causer la pourriture racinaire, la pourriture des tiges et des taches sur les feuilles et les pétioles chez une grande variété de cultures de serre, incluant les alyssums, les bégonias, les gazanies, les géraniums, les gerberas, les gloxinias, les delphiniums, les lobélies, les pétunias, les pervenches et les zinnias. 

On le retrouve le plus couramment dans les cultures de champ comme le chou, les carottes, le trèfle, le haricot commun, le céleri, la coriandre, les agrumes, l'aubergine, la laitue, divers melons, les arachides, la pomme de terre, le soya, les courges et la tomate, où le taux d'humidité élevé et la pluie peuvent exacerber la maladie. Il n'est pas reconnu pour s'attaquer aux graminées.

 

Terminologie :

Sclérotinia est souvent confondu avec d'autres termes en raison de leur orthographe :

  • Sclérotinia – agent pathogène fongique aussi appelé moisissure blanche
  • Sclérote – masses de tissu fongique produit par le Sclérotinia et le Sclérotium<
  • Sclérotium – agent pathogène fongique causant la pourriture du collet chez les tomates

 

Développement de la maladie :

De façon typique, le cycle de la maladie débute par des acrospores qui sont libérées par des masses de tissu fongique appelées « apothécies » (masses brunes fructifères en forme de coupe, de 5 à 15 mm de diamètre). Les acrospores peuvent se déplacer sur de grandes distances et pénétrer par les bouches d'aération et les portes des serres. Le Sclérotinia a besoin de beaucoup d'humidité et/ou de surfaces mouillées pour se développer. Il préfère les températures plus fraîches se situant entre 15 et 21 °C, mais peut se développer à des températures allant de 2 à 32 °C. 

Si une acrospore atterit sur une fleur ou un tissu endommagé et que l'humidité relative est d'au moins 90 %, elle germe et pénètre dans la plante. Les feuilles et les tiges saines ne deviendront infectées que si des points d'entrées se forment dans les tissus endommagés ou la sénescence des feuilles. Au point d'entrée, des lésions brun clair se forment. Elles peuvent apparaître sous forme de taches molles gorgées d'eau qui grossissent, formant une pourriture sclérotique (elles peuvent être relativement sèches chez certaines plantes). S'il y a suffisamment d'humidité, un mycélium blanc cotonneux se développera sur le site de l'infection. Si la lésion est proche du niveau du sol, le mycélium pourrait s'étendre sur la surface du sol ou du substrat. Des sclérotes noirs de formes irrégulières se forment à l'intérieur de la masse cotonneuse. Les sclérotes sont des masses noires ressemblant à des graines qui se forment à l'intérieur de la tige ou de tissu végétal juste avant la mort de la plante. Ils peuvent persister dans les résidus végétaux pendant quelque temps et dans le sol pendant 10 à 15 ans. Éventuellement, les sclérotes germent, envahissent la matière organique dans le sol, puis forment des apothécies à partir desquelles des acrospores sont libérées. Et le cycle recommence...

 

Petunia dying from Sclerotonia infection

“Plants de pétunias sur le point de mourir en raison d'une infection par le Sclérotinia. Remarquez les parties infectées de couleur brun clair et la tige de la plante du milieu avec la masse de mycélium blanche et cotonneuse (dans le cercle rouge). Source : Premier Tech Horticulture”

 

Symptômes :

Les premiers symptômes visibles du Sclérotinia incluent des lésions brun clair se formant sur les tiges, les feuilles ou les fleurs. Tel que mentionné, ces taches semblent gorgées d'eau, mais pour certaines espèces de plantes, il s'agit plutôt d'une moisissure sèche. Alors que la maladie progresse, le tissu végétal est rapidement détruit, souvent avec une mince transition entre le tissu malade (brun clair) et le tissu normal. Si une infection se produit dans la tige ou le collet d'une plante, une lésion peut entourer la tige, causant le flétrissement des feuilles, qui peuvent devenir jaunes, puis brunes. Éventuellement, toute la tige meurt. Si le couvert végétal est dense et que l'humidité est élevée, la maladie peut se propager rapidement dans la plante et passer d'une plante à l'autre.

 

Gestion de la maladie :

Le Sclérotinia préfère les températures plus fraîches, mais il peut tolérer un vaste éventail de températures. Toutefois, comme avec la plupart des maladies, il préfère un taux d'humidité élevé et un substrat mouillé. Ci-dessous, d'autres méthodes de contrôle non chimiques pouvant être utilisées pour minimiser le développement ou la propagation du Sclérotinia dans une serre ou une pépinière :

  • Enlever toutes les mauvaises herbes et les débris végétaux qui peuvent héberger le Sclérotinia.
  • Désinfecter la serre à la fin de la saison de culture.
  • Ne pas réutiliser le substrat de plantes infectées.
  • Minimiser l'humidité dans la serre.
  • Maximiser la circulation d'air en utilisant des ventilateurs.
  • Espacer les plantes pour minimiser l'humidité dans le couvert végétal.
  • Arroser le matin pour permettre au feuillage et aux tiges de sécher avant le soir. Éviter de mouiller les feuilles si possible.
  • Minimiser la manipulation risquant d'endommager les plantes et de créer des points d'entrée pour le Sclérotinia.

 

Plusieurs produits chimiques peuvent être appliqués pour contrôler le Sclérotinia. Consultez votre distributeur ou un spécialiste pour de plus amples renseignements.

Pour en apprendre davantage sur l'impact des maladies sur les cultures cultivées dans les substrats PRO-MIX, n'hésitez pas à communiquer avec votre représentante du Service horticole de Premier Tech Horticulture :

Susan Parent du service horticole PRO-MIX

Susan Parent
Spécialiste horticole

 

Références :

PRO-MIX® est une marque déposée de Premier Tech ltée.

Articles reliés