Zone du savoir

Retour

L'impact de la température sur la finition des cultures

La température est le facteur de production environnemental le plus important en termes de croissance, suivi de près par l'intensité de la lumière. Dans cet article, nous nous concentrerons sur l'impact de la température sur la croissance des plantes.

Le taux de croissance est dicté par la température quotidienne moyenne. Cette moyenne est déterminée en prenant la température moyenne pendant le jour multipliée par le nombre d'heures de lumière plus la température moyenne pendant la nuit multipliée par le nombre d'heures de noirceur et en divisant ensuite par 24. Chaque culture a une température minimum de base à laquelle elle croîtra à la vitesse maximale pour sa température optimale. La température optimale produit des cultures dans le plus court laps de temps, mais produit rarement les plantes les plus désirables. L'objectif principal des producteurs professionnels est de déterminer la température quotidienne moyenne idéale pour une croissance et une qualité maximales, mais cette température idéale dépendra des végétaux cultivés.

Taux de croissance de trois cultures différentes basé sur la température pendant la nuit.

"Taux de croissance de trois cultures différentes basé sur la température pendant la nuit. Source: P. Thomas and B. Pennisi.  2001. Why You Should Never, Ever Forget the Q10 Effect. OFA Bulletin No. 861: 12-15"


Si, par exemple, toutes les plantes étaient cultivées à 13°C (55°F) pendant la nuit, ce serait l'idéal pour les primevères, mais le taux de croissance des fougères et des lantanas serait beaucoup plus lent. Une seule température ne peut être parfaite pour toutes les cultures.

Les cultures en serres peuvent être divisées en trois catégories de base : les cultures de saison fraîche, celles dont la température de base se situe sous les 39°F (4°C), les cultures intermédiaires, celles dont la température de base se situe entre 40-45°F (4-7°C), et les cultures de saison chaude, celles dont la température de base est de 46°F (8°C) ou plus (voir le graphique ci-dessous pour une liste des cultures pour chaque catégorie). La température de base est la température à laquelle ou en-dessous de laquelle la croissance d'une plante cesse. Idéalement, un producteur devrait garder les cultures de saison fraîche et les cultures de saison chaude dans des serres séparées pour pouvoir les cultiver à leur température idéale respective.

Saison chaude (sensibles au froid) 46 °F (8 °C) ou plus Intermédiaires 40-45 °F (4-7 °C) Saison fraîche (Tolérantes au froid) 39 °F (4 °C) ou moins
Angélonia Calibrachoa Agératum
Bégonia Coréopsis Alyssum
Célosie Dahlia Cinéraria
Gazanie Impatiens Lis de Pâques, asiatique
Hibiscus Sauge rouge Gaillarde
Impatiens de Nouvelle-Guinée   Némésie
Poivron   Pensée
Poinsettia   Pétunia
Vinca   Gueule de loup

 

"Liste de cultures couramment cultivées en serres pour chacune des trois catégories de base. Source: Runkle E. and M. Blanchard. Section 2: Temperature and Scheduling. www.hrt.msu.edu"


En ce qui a trait à la maximisation des profits, un producteur doit considérer deux facteurs primaires pour déterminer la température idéale à laquelle produire des cultures. Premièrement, quand la culture doit-elle être prête pour le marché? Deuxièmement, quel est le niveau de qualité visé?

Commencer plus tôt pourrait permettre d'économiser de la chaleur : Le temps de finition des cultures est plus rapide dans les environnements de croissance plus chauds que dans les environnements plus frais. Un producteur doit déterminer la date de plantation en fonction de la date d'expédition, et examiner les coûts liés au chauffage de la serre vs les frais généraux supplémentaires associés au fait de planter plus tôt. En plantant plus tôt en saison, un producteur peut potentiellement réduire ses coûts de chauffage en diminuant la température quotidienne moyenne si le temps de chauffage additionnel n'entraîne pas des coûts excédant les économies réalisées par la baisse des températures. Il est important d'inclure aussi les dépenses comme l'électricité, la main-d'oeuvre et les frais généraux lorsque l'on détermine s'il est rentable d'ouvrir nos serres plus tôt au printemps. De plus, des températures plus fraîches représentent un plus grand risque de pourriture des racines et donc possiblement des frais d'application de fongicide.

Plus chaud le jour, plus froid la nuit : Puisque la température quotidienne moyenne dicte le taux de croissance, un producteur peut maximiser la température moyenne tout en réduisant les coûts de combustible en augmentant les limites de température pendant le jour pour la circulation d'air et la ventilation. Même dans les climats nordiques froids, une journée ensoleillée produit « l'effet de serre » : la température à l'intérieur de la serre augmente rapidement, les ventilateurs se mettent en marche et les évents s'ouvrent. En augmentant les limites de température, les plantes peuvent être cultivées à des températures beaucoup plus chaudes lors d'une journée ensoleillée et à des températures plus basses la nuit; ainsi, la même température quotidienne moyenne est maintenue. Cela réduit les coûts de chauffage.

Températures moyennes pour une journée de 8 heures Températures moyennes pour une nuit de 16 heures
72 °F (22 °C) 66 °F (19 °C)
80 °F (27 °C) 62 °F (17 °C)
90 °F (32 °C) 57 °F (17 °C)

"Température quotidienne moyenne 68°F (20°C)"

Un producteur peut augmenter les températures habituelles pendant le jour et réduire les températures habituelles pendant la nuit afin d'obtenir une même température quotidienne moyenne.

Les avantages de cultiver à des températures plus basses : Les coûts associés à l'ouverture et au chauffage d'une serre plus tôt en saison ne devraient pas être le seul facteur considéré lorsque l'on détermine la température idéale pour la production en serre. Les plantes cultivées à des températures plus basses poussent plus lentement et prennent plus de temps à fleurir; en revanche, elles ont souvent des tiges plus épaisses, une ramification supérieure des tiges et des fleurs plus grosses lorsqu'elles arrivent à maturité. Cela donne une culture de meilleure qualité pouvant être vendue à un prix plus élevé, ce qui permet d'absorber l'augmentation des coûts de production. Les producteurs doivent étudier leur marché afin de déterminer s'il peut supporter un temps de finition plus long et des coûts de production supplémentaires pour une culture de meilleure qualité.

Taille des plantules : Un autre facteur qui influence le temps de production est la taille des plantules. Les plantules plus gros coûtent plus cher par unité, mais réduisent le temps de production et permettent au producteur de respecter les délais d'expédition sans devoir ouvrir ses serres plus tôt en saison et sans entraîner une augmentation des coûts de chauffage.  

Cultiver à une température moyenne plus élevée réduira le temps de production, mais cela produit souvent des plantes plus molles. Il est plus long de cultiver des plantes à des températures plus fraîches, mais cela donne souvent des plantes de meilleure qualité. Il n'existe aucune recommandation absolue en matière de gestion de la température d'une serre. Un producteur doit jongler avec les coûts du combustible, la possibilité d'ouvrir ses serres plus tôt en saison et la réduction du temps de production, en considérant la qualité de culture recherchée et les demandes du marché.

PRO-MIX® est une marque déposée de Premier Horticulture ltée.

Articles reliés

Vos informations pour la saison 2021

Accédez à toutes les informations dont vous avez besoin pour démarrer la saison du bon pied.