Zone du savoir

Retour

Engrais biologiques pour la production de plantes

Version PDF de ce texte: Engrais biologiques pour la production de plantes

Tomates biologiques en serre

L'intérêt croissant pour les méthodes de production biologique chez les serriculteurs engendre une demande d'engrais biologiques de qualité. Par le passé, les options disponibles étaient des sous-produits animaux ou végétaux dont l'analyse, la libération et la qualité des éléments nutritifs étaient variables d’un à l'autre, et d'un lot à l'autre. De nos jours, les fabricants fournissent un éventail d'engrais biologiques beaucoup plus uniformes, grâce à des procédés de fabrication et des formulations améliorées. Les engrais biologiques sont aujourd'hui un  mélange de plusieurs sources de matières organiques fertilisantes différentes, ce qui aide à fournir des formulations plus équilibrées.

Quels changements apportent les engrais biologiques dans les pratiques culturales?

Une fertilisation biologique requiert un contrôle plus serré

Bien que le processus soit plus compliqué, il est possible d'obtenir des éléments nutritifs adéquats à partir de sources biologiques, mais cela requiert plus de soins et de créativité. Par le passé, aucun engrais biologique ne fournissait tous les éléments essentiels requis. Par conséquent, une combinaison de matières organiques devait être utilisée pour avoir une fertilisation équilibrée.

Même avec les progrès réalisés, la gestion de la fertilisation est plus complexe avec les engrais biologiques qu'avec les conventionnels. Plusieurs raisons expliquent cela, à commencer par la différence entre le taux d'azote (N) appliqué et la portion libérée des microorganismes dans la matière organique. Il faut s’assurer que ces sources d’azote répondent aux besoins nutritionnels de la plante. L'azote est l'élément essentiel le plus susceptible de se retrouver en quantité insuffisante, autant avec la fertilisation traditionnelle que biologique.

Dans la plupart des engrais chimiques, l'azote est disponible immédiatement. Du côté du biologique, il est moins rapidement disponible dans la plupart des sources d'engrais. L'azote dans la matière organique est libéré à partir de molécules complexes, mais doit être converti en ions d'ammonium et de nitrate avant que les plantes ne puissent l'absorber. Ce procédé naturel se produit grâce à l'activité d'un nombre d'espèces bactériennes/microbiennes qui se retrouvent dans la plupart des substrats de culture. Il est affecté par divers facteurs qui ont un impact sur l'activité des populations bactériennes/microbiennes et la libération de l’azote assimilable par les plantes qui peut ainsi être variable.

Quantité inégale d’éléments nutritifs

Une autre raison pour laquelle l'utilisation d'engrais biologiques est plus complexe est que leurs ratios d'azote, de phosphate et de potassium ne sont habituellement pas proportionnels. L'azote et la potasse sont traditionnellement fournis en quantité égale sur les formules d’engrais N-P-K, tandis que la quantité de phosphate représente environ la moitié de la quantité d'azote. Les engrais biologiques, quant à eux, ont de garanties différentes de N-P-K, mais les sources d’éléments minéraux biologiques donneront souvent une croissance comparable à celle produite par les engrais conventionnels.

Si des engrais biologiques sont utilisés avec les mêmes taux en parties par million (ppm) d'azote que ceux pour les engrais conventionnels, il peut potentiellement y avoir des taux de sels élevés et des acides organiques dommageables au niveau de la croissance de la plante.

Des matières organiques pour plus d’éléments nutritifs

Plusieurs matières organiques peuvent être incorporées au substrat avant la plantation, afin de fournir des éléments nutritifs. Le taux approprié dépend de l'analyse minérale, de la quantité ajoutée et des besoins des plantes. Parmi ces matières, on retrouve la farine de sang, la farine d'os, la farine de poisson, la farine de luzerne, le tourteau de coton, la farine de crabe, la farine de plumes, le guano de chauve-souris, la farine de varech, le fumier séché, le guano d'oiseaux marins, la phosphorite, la farine de soya, la cendre de bois et le vermicompost.

Visitez le site Web de l' Organic Materials Review Institute (OMRI) pour consulter la liste complète de ces matières. Dans la plupart des cas, il peut s'avérer nécessaire d'appliquer une solution d'engrais biologique soluble après la plantation afin de stimuler le taux d’éléments nutritifs disponibles. C'est à ce stade-ci que ce type d’engrais, comme l'émulsion de poisson, devient important.

Les éléments importants à surveiller

Pour passer à la production biologique et à un programme de fertilisation pour culture biologique, il faut être prêt à gérer le programme de fertilisation de façon plus intensive au cours du cycle de production. Voici quelques éléments à garder en tête :

  • Considérez la durée du cycle de croissance de la culture;
  • Si vous utilisez un engrais biologique avant de planter, assurez-vous de connaître la conductivité électrique du mélange amendé;
  • Mélangez et combinez les engrais, les formulations et les applications d’éléments nutritifs afin de subvenir aux besoins des plantes.

Rappelez-vous que peu importe l'engrais biologique que vous choisissez, vous devriez toujours faire un suivi du pH, de la conductivité électrique et des taux d’éléments nutritifs tout au long du cycle de croissance.

Pour toute question, n'hésitez pas à communiquer avec votre représentante du Service horticole de Premier Tech:

Susan Parent du service horticole PRO-MIX

Susan Parent
Spécialiste horticole

PRO-MIX® est une marque déposée de Premier Horticulture ltée.

Articles reliés

Vos informations pour la saison 2021

Accédez à toutes les informations dont vous avez besoin pour démarrer la saison du bon pied.