Zone du savoir

Retour

Culture de plantes difficiles : Poinsettias

Version PDF de cet article: Culture de plantes difficiles : Poinsettias

Culture de plantes difficiles : Poinsettias

La saison des poinsettias arrive souvent plus rapidement qu'on ne le pense! Il n'est jamais trop tôt pour revoir les besoins d'une culture et faire le point sur ce qui a bien ou moins bien fonctionné l'année précédente, et ce, dans le but de produire des plantes de meilleure qualité, plus facilement. Les poinsettias prennent plus de temps à produire que les cultures printanières, ce qui augmente les risques de rencontrer des problèmes. Il vaut mieux donc prévenir que guérir.

Voici quelques points à considérer lors de la planification de votre production de poinsettias:

Les différentes variétés

Chaque variété de poinsettias à des besoins particuliers. Comme elles ne nécessitent pas toutes le même milieu de croissance, certaines sont peut-être mieux adaptées à votre serre que d'autres! Il est donc important que vous ne basiez pas vos choix sur les ventes potentielles du produit fini, mais plutôt sur les variétés que vous pourrez produire avec succès.

Substrats de culture

Le substrat de culture à privilégier doit être bien drainé, bien aéré et demeurer physiquement stable pendant toute la durée de la culture. La plupart des substrats professionnels pour la production de poinsettias ont une porosité à l’air élevée, comme les produits de la famille PRO-MIX® HP. Il doit contenir suffisamment d'eau et de nutriments pour favoriser une croissance optimale, mais doit aussi pouvoir se drainer facilement pour minimiser les maladies racinaires. Dans le cas des poinsettias, la capacité de rétention d'eau est d'une importance capitale.

Le contrôle du pH et de la conductivité électrique du substrat dépend de sa teneur en chaux, de ses ingrédients, de la qualité de l'eau, du choix d'engrais, des pratiques d'irrigation, du milieu de croissance et du stade de développement de la plante. Il est essentiel de surveiller le pH et la conductivité électrique du substrat sur une base régulière en réalisant soi-même un test toutes les semaines et en faisant analyser un échantillon par un laboratoire toutes les trois semaines. Le test en laboratoire confirmera vos résultats et fournira une liste des taux de chacun des éléments contenus dans le substrat. Il est recommandé que la première analyse en laboratoire soit réalisée deux semaines après l'empotage. À ce moment, la chaux et les autres additifs auront eu le temps de réagir, ce qui permettra d'obtenir un portrait plus précis de la chimie dans la zone racinaire.

Qualité de l'eau

Deux semaines avant l'empotage, faites parvenir un échantillon de votre eau pour une analyse détaillée de l'alcalinité, de la conductivité électrique, du pH, des nutriments et des autres éléments potentiellement problématiques. Si vous avez plusieurs sources d'eau, envoyez un échantillon pour chacune d'elles.

La qualité de l'eau a une influence directe sur le pH et sur la disponibilité des éléments nutritifs dans le substrat, ainsi que sur le choix d'un engrais adéquat. Puisque les poinsettias sont des cultures à long terme, le producteur doit fournir tous les nutriments nécessaires pour une croissance optimale. Le choix de l'engrais doit être fait en fonction de la qualité de l'eau, des besoins des plantes, du stade de développement et de l'interaction avec le substrat.

Fertilisation

Les poinsettias ont quatre étapes dans leur production où les besoins en engrais varient : la propagation, le stade de croissance initiale, le stade de croissance rapide et la floraison. Les recherches démontrent que la quantité d'engrais absorbée par les plantes est plus élevée lorsque le taux de croissance est rapide. Certains engrais sont vendus comme étant conçus pour les poinsettias. Cependant, cela ne signifie pas nécessairement qu'ils soient adaptés à votre production. Le programme de fertilisation doit être conçu en fonction de l'eau d'irrigation, des substrats utilisés et des pratiques de production, lesquels peuvent varier de façon significative d'une serre à l'autre.

Par ailleurs, il faut s'assurer de contrôler l'acidité dans le substrat afin de maintenir un pH adéquat, d'ajuster le ratio phosphore-azote et le ratio potassium-azote, d'éviter de fournir une quantité excessive de phosphore afin de minimiser l'étirement des plantes, et de fournir une quantité adéquate de calcium, de magnésium et de micronutriments (particulièrement le molybdène). Il se peut qu'une formulation d'engrais ne réponde pas à tous les besoins de votre production, il faudra donc ajouter des ingrédients supplémentaires, comme des sels d'Epsom ou du nitrate de calcium.

Poinsettia exhibiting calcium deficiency.

Poinsettia ayant une carence en calcium. Le bord des bractées est nécrosé.  Cela se produit souvent durant l'hiver lorsque l'absorption de calcium et d'eau est limitée  en raison du taux d'humidité élevé, de la faible lumière et des journées courtes.

Poinsettia ayant une carence en molybdène.

Poinsettia ayant une carence en molybdène. Remarquez la chlorose marginale des feuilles plus âgées. 

Communiquez avec votre fabricant d'engrais pour obtenir de l’aide dans l'établissement d'un programme de fertilisation adapté à votre situation. Le Service horticole de Premier Tech peut également vous venir en aide.

pH du substrat

Les niveaux de pH ciblés pour les poinsettias sont assez larges – idéalement entre 5,6 et 6,4 – parce que les poinsettias ne sont pas aussi sensibles aux problèmes de pH que les géraniums et les pétunias. Toutefois, l'un ou l'autre des extrêmes peut entraîner des symptômes de carence ou de toxicité en micronutriments.

Carences en éléments nutritifs

Les types de carences qui se produisent couramment impliquent : l’azote, le potassium, le molybdène, le calcium, le magnésium et autres micronutriments généraux. Certains de ces désordres, particulièrement celui impliquant le calcium, ont un lien avec le temps de l'année où les poinsettias sont cultivés (lorsque la longueur des journées et l'intensité de la lumière diminuent). Le fait de tester régulièrement le pH et la conductivité électrique du substrat peut aider à identifier des problèmes avant l'apparition de symptômes de carence ou de toxicité. Une analyse détaillée du substrat et du tissu permettra de connaître les taux de chaque élément nutritif et d'identifier une carence ou une toxicité en particulier. Ces résultats peuvent à la fois aider le producteur à comprendre comment certaines pratiques de fertilisation fonctionnent et à corriger les problèmes.

Maladies racinaires

Les maladies les plus fréquentes chez les poinsettias incluent la pourriture pythienne des racines et la jambe noire. Le responsable peut être le Pythium aphanidermatum ou le Pythium ultimum. Des recherches ont démontré que le problème est plus sévère lorsque le pH est au-dessus de 5,5 et dans les substrats saturés. La capacité de rétention d'eau du substrat est cruciale; une capacité de rétention d'eau au-delà de 70 % est idéale pour le Pythium ultimum, il est donc préférable d'utiliser un substrat ayant une capacité de rétention d'eau plus faible, comme le PRO-MIX® HP ou le PRO-MIX® BRK. Il faut permettre au substrat de sécher entre les arrosages, particulièrement vers la fin du cycle de production, lorsque le temps frais et nuageux ralentit davantage le séchage. Il a été démontré que la sévérité de la maladie augmente avec l'augmentation des applications d'engrais. Une conductivité électrique excessive dans le substrat peut brûler les racines, créant ainsi des points d'entrée pour le Pythium.      

  

Pourriture pythienne des racines ayant infecté les racines d'un poinsettia, lesquelles sont devenues brunes.

Pourriture pythienne des racines ayant infecté les racines d'un poinsettia, lesquelles sont devenues brunes. Source: Site internet de "Purdue Plant and Pest Diagnostic Laboratory". 

Il existe plusieurs produits chimiques et biologiques sur le marché afin de contrôler le Pythium. La gamme de substrats PRO-MIX® BIOFUNGICIDE™ + MYCORRHIZAE™ contient des ingrédients actifs naturels qui aident à contrôler le Pythium, le Fusarium et le Rhizoctonia. Une bonne surveillance des cultures pendant le cycle de production est recommandée afin d'éviter de graves problèmes causés par le Pythium et d'autres maladies.

Les poinsettias sont de superbes plantes très populaires. Toutefois, leur production peut poser plusieurs défis, même pour les producteurs les plus aguerris. Voilà pourquoi il est mieux de bien se préparer pour obtenir le succès escompté.  

*Les substrats de culture PRO-MIX® BIOFUNGICIDE™ + MYCORRHIZAE™ sont disponibles uniquement aux États-Unis. Validez la disponibilité des produits admissibles avec votre représentant commercial PRO-MIX®

Si vous avez des questions par rapport au substrat à utiliser pour vos poinsettias ou en lien avec l'arrosage, n'hésitez pas à communiquer avec votre représentant du Service horticole de Premier Tech.

Susan Parent du service horticole PRO-MIX

Susan Parent
Spécialiste horticole

PRO-MIX® est une marque déposée de Premier Horticulture ltée.

Articles reliés

Vos informations pour la saison 2021

Accédez à toutes les informations dont vous avez besoin pour démarrer la saison du bon pied.