Zone du savoir

Retour

Culture de plantes difficiles : Dahlias

Les dahlias peuvent être difficiles à cultiver puisqu'ils sont sensibles aux maladies racinaires. Contrairement à d'autres plantes devenant moins sensibles aux maladies racinaires lorsque leurs racines sont bien développées, les dahlias demeurent très sensibles, et ce, même à la fin de leur cycle de production. À ce stade, la plupart des cultures peuvent composer avec un arrosage excessif, donc elles nécessitent moins de soins en ce qui a trait à l'arrosage, mais les dahlias ont encore besoin d'être bien asséchés afin d'éviter les maladies racinaires. Vous trouverez ci-dessous un résumé des conditions de croissance idéales pour les dahlias produits à partir de graines ou de boutures. Des maladies racinaires ou d'autres problèmes pourraient quand même survenir si les conseils suivants ne sont pas respectés.

Conditions environnementales

Les dahlias sont des plantes de jours courts, ce qui signifie qu'ils fleurissent et produisent des tubercules lorsque la durée du jour est de moins de 12-13 heures. Ils préfèrent des températures de substrat chaudes se situant entre 65-75°F (18-24°C) pendant le jour et 60-65°F (15-18°C) pendant la nuit. Des températures plus froides ralentissent significativement la croissance végétative, favorisent le développement de tubercules, retardent la floraison et créent les conditions idéales pour l’éclosion de maladies racinaires. D'un autre côté, des températures plus chaudes peuvent favoriser une croissance rapide et fragile, ce qui fait que la plante se renverse facilement dans le contenant. Les dahlias poussent davantage lorsque la lumière est forte et que les journées comptent au moins 12-13 heures d'ensoleillement.

Nutrition

Les dahlias végétatifs peuvent être gourmands, tandis que les variétés propagées par les semences requièrent moins d'engrais. Dans ce deuxième cas, commencez la fertilisation lorsque les premières vraies feuilles auront fait leur apparition. Appliquez l'engrais à un taux constant de 75-100 ppm et maintenez ce taux pendant tout le temps où les dahlias resteront en plateaux. Pour la propagation végétative, commencez la fertilisation lorsque les racines s'étendront vers les côtés de la motte racinaire. Les taux d'application d'engrais initiaux devraient se situer entre 75-100 ppm d’azote; augmentez graduellement à 150-200 ppm lors du stade de propagation.

Après la transplantation de plantes produites par les semences, augmentez le taux d'application d'engrais à 100-150 ppm d’azote. Pour les dahlias végétatifs, le taux d'application recommandé est de 225-300 ppm d’azote. Les dahlias sont sensibles aux taux de sel élevés, ce qui peut endommager les racines, créant des points d'entrée pour les pathogènes. Surveillez la conductivité électrique laquelle mesure les sels provenant de l'engrais, de l'eau et des acides injectés. Pour les plantes végétatives, ne laissez pas la conductivité électrique du substrat dépasser 2,5 mmhos/cm; la conductivité électrique des plantes produites par les semences ne devrait pas dépasser 2,0 mmhos/cm. À ces taux de fertilisation recommandés, le risque d’exposition à une conductivité électrique élevée est plus grand pour les dahlias végétatifs. La conductivité électrique devrait donc être surveillée sur une base hebdomadaire. Une lixiviation fréquente est également recommandée. Il est préférable d'appliquer un engrais à un taux de 225 ppm d’azote afin de minimiser l'accumulation de sels - un taux inférieur de 150 ppm d’azote pourrait entraîner le développement de plantes faibles et chlorosées qui fleuriront prématurément. Évitez d'utiliser un engrais ayant un taux de phosphore élevé car cela pourrait causer l'étirement et une mollesse de la partie aérienne de la plante.

Maladies racinaires

Les dahlias sont sensibles aux attaques des pathogènes des racines à n'importe quel stade de leur croissance. Tel que mentionné précédemment, l'accumulation de sels dans le substrat peut endommager les racines et créer des points d'entrée pour le Pythium et le Rhizoctonia, et un arrosage excessif peut être une source de stress pour les racines, les rendant aussi sensibles aux pathogènes. Lorsque le système racinaire est endommagé et malade, les racines sont incapables d'absorber l'eau contenue dans le substrat. Puisque la plante ne peut pas utiliser l'eau efficacement, le substrat sèche moins rapidement devenant ainsi trop humide. Les conditions sont alors favorables pour les pathogènes, qui s'étendent aux autres parties du système racinaire, causant le flétrissement et éventuellement la mort de la plante. Si le problème de sels et/ou d'arrosage n'est pas réglé, plusieurs autres dahlias pourraient mourir de maladies racinaires.

Un dahlia affecté par une maladie racinaire causée par des taux de sels élevés.

Conductivité électrique élevée et maladies – évitez le piège

Premièrement, plantez vos dahlias dans du PRO-MIX® HP BIOSTIMULANT + MYCORRHIZAE™. Ce substrat haute porosité se draine bien, a une bonne capacité d'aération et est bonifié d’un biostimulant naturel qui protège et stimule la croissance des plantes. Ensuite, il est important de fertiliser à des taux plus faibles et de surveiller les niveaux de sels, ce qui réduira le stress des plantes et minimisera les dommages causés aux racines. Assurez-vous que l'espace entre les plantes est adéquat et que la circulation d'air est bonne afin de favoriser un assèchement plus rapide du substrat. Il est temps d'arroser lorsque la surface du substrat est de couleur brune ou brun pâle. Rappelez-vous que le Pythium se développe dans les substrats saturés.

Pour de plus amples renseignements sur la culture des dahlias ou le choix d'un substrat adapté à vos cultures, communiquez avec votre fournisseur de plantes ou votre représentant du Service horticole de Premier Tech Horticulture.

PRO-MIX® est une marque déposée de Premier Horticulture ltée.

Vos informations pour la saison 2021

Accédez à toutes les informations dont vous avez besoin pour démarrer la saison du bon pied.