Zone du savoir

Retour

Culture de plantes difficiles : Calibrachoa

Le calibrachoa est une plante magnifique lorsqu'elle est en fleurs, soit du mois de mai jusqu'au gel. Comme c'est le cas de plusieurs autres cultures, le calibrachoa représente un réel défi en ce qui a trait à sa production. Les deux problèmes les plus souvent rencontrés pour cette plante sont : la chlorose des nouvelles pousses et les maladies racinaires.

 

1. Chlorose interveinale des nouvelles pousses

La plupart des producteurs ont observé des symptômes de chlorose interveinale sur les nouvelles feuilles de calibrachoa, ce qui est relativement courant et généralement causé par une carence en fer provoquée par le pH élevé du substrat de culture. Le pH idéal du substrat pour la culture du calibrachoa devrait se situer entre 5,4-5,8. Si le pH dépasse 6,2 le fer devient alors non disponible pour la plante.

Toutefois, même si le pH du substrat est adéquat, il peut y avoir une carence causée par une trop faible application de fer. La plupart des engrais ne fournissent tout simplement pas des quantités de fer suffisantes pour le calibrachoa, à moins qu'il ne soit fertilisé sur une base constante à 250 ppm d’azote ou que l'engrais soit formulé avec plus de fer. Malheureusement, une fertilisation constante du calibrachoa peut générer des pousses molles et allongées. Il est souhaitable alors de réduire le taux d'application d'engrais à 150-200 ppm d’azote et d'appliquer un chélate de fer mensuellement pour compenser les niveaux de fer réduits ou encore d'utiliser un engrais complet fournissant des niveaux de fer élevés et de meilleurs chélates de fer.

 

Symptômes de carence en fer chez un calibrachoa..

"Symptômes de carence en fer chez un calibrachoa. Source : Premier Tech Horticulture"

 

Si le calibrachoa démontre des symptômes de carence en fer, la façon la plus rapide de corriger le problème est d'appliquer un chélate de fer. Le chélate le plus efficace est le chélate de fer EDDHA. Il permet au fer de rester soluble et disponible pour absorption par la plante même si le pH du substrat dépasse 9,0. Le chélate de fer DTPA est relativement efficace, tandis que le chélate de fer EDTA est inefficace si le pH du substrat dépasse 6,5.

 

Chlorose interveinale des nouvelles feuilles = carence en fer?

Oui, dans la plupart des cas. Commencez d’abord par vérifier les racines des plantes; lorsque les extrémités des racines sont attaquées par des pathogènes, elles sont incapables d'absorber les éléments nutritifs contenus dans le substrat, ce qui entraîne des carences. Une carence en fer causée par des maladies racinaires est souvent aléatoire. Si les symptômes peuvent être observés de façon uniforme dans un même cultivar ou dans la totalité d'une culture, la carence n'est probablement pas due à une maladie racinaire.

Une chlorose interveinale peut également être un symptôme d'une carence en manganèse. Cette problématique sera évidente si la plante démontre temporairement une amélioration de sa couleur foliaire tout juste après l’application d’un chélate de fer, mais qu'une chlorose plus sévère apparaisse quelques jours après. Avant de supposer d'une carence en fer, faites tester le substrat de culture et le tissu de la plante pour confirmer le problème avant d'ajouter des chélates de fer.

 

2. Maladies racinaires

Le calibrachoa est sensible aux maladies racinaires causées par le Pythium et le Thielaviopsis, ou la pourriture noire des racines. Les deux pathogènes ont besoin de beaucoup d'humidité pour survivre, donc les plantes qui demeurent trop humides ou qui sont trop arrosées sont susceptibles d'être attaquées.

 

Un calibrachoa attaqué par le Pythium.

"Un calibrachoa attaqué par le Pythium. Source : Premier Tech Horticulture"

 

Le calibrachoa est sensible à ces pathogènes, particulièrement en tout début de culture. Afin de réduire la menace, il est recommandé de garder la température du substrat au-dessus de 68°F (20°C), et ce, jusqu'à ce qu'il soit bien enraciné. Ensuite, la température peut être plus fraîche, puisque le calibrachoa a un système racinaire établi qui peut utiliser l'eau du substrat, ce qui réduit les risques de maladies racinaires. Essayez de favoriser une bonne circulation d'air afin d'aider le substrat à sécher et maintenez des niveaux de fertilisation normaux pour que la plante demeure en croissance active. Évitez de réutiliser les contenants à moins qu'ils n'aient été nettoyés et adéquatement désinfectés.

Le choix du cultivar est également important. Ceux qui ont des habitudes de croissance compacte poussent plus lentement et utilisent donc moins d'eau. Il est facile de trop les arroser en comparaison avec des cultivars vigoureux. Il est préférable de séparer les plantes compactes des plantes vigoureuses afin d'arroser chaque type de façon adéquate.

Des problèmes peuvent survenir avec n'importe quelle culture, à n'importe quel moment! Il est recommandé d'être proactif et d'ajuster ses pratiques afin de minimiser les problèmes.

Si vous avez des questions ou que vous souhaitez discuter de fertilisation, de qualité de l'eau ou des besoins d'un substrat de culture, n'hésitez pas à communiquer avec votre représentante du Service horticole de Premier Tech Horticulture :

Susan Parent du service horticole PRO-MIX

Susan Parent
Spécialiste horticole

PRO-MIX® est une marque déposée de Premier Horticulture ltée.

Vos informations pour la saison 2021

Accédez à toutes les informations dont vous avez besoin pour démarrer la saison du bon pied.