Zone du savoir

Retour

Conseils pour cultiver des plants à repiquer bien enracinés

Depuis longtemps, le succès des industries des plantes ornementales ligneuses soit pour les pépinières et des plantes forestières repose sur la propagation de plants à repiquer de bonne qualité. Pour la propagation en serre, certaines plantes sont produites à partir de semences mais plusieurs sont propagées par boutures ou greffes ou encore par la division de plantes ou par culture de tissu végétal. La méthode employée dépendra de l’espèce végétale et des installations horticoles. Cependant, les techniques de base utilisées pour produire des boutures bien enracinées en pépinière sont similaires pour les plantes ornementales ligneuses, les vivaces, les annuelles ornementales et les boutures végétales.

Le terreau d’enracinement employé pour des plants à repiquer joue un rôle important dans la production d’un système racinaire en santé et doit aussi convenir au milieu de croissance. Ce milieu doit présenter un pH approprié, des niveaux de nutriments suffisants, un drainage efficace et une bonne capacité de rétention d’eau. Il est important que le terreau d’enracinement soit stable au niveau de la décomposition de certaines composantes pour éviter de brûler les jeunes boutures enracinées. Aussi, les additifs biologiques jouent un rôle important dans l’enracinement des boutures. Voici quelques conseils utiles qui vous aideront à cultiver des plants à repiquer.

Désinfection

Ne réutilisez jamais un substrat d’enracinement. Si vous devez réutiliser des contenants ou des pots, assurez-vous de toujours les stériliser à l’aide d’un désinfectant et de bien les laver et rincer avant de les réutiliser. Gardez le milieu de propagation libre de mauvaises herbes et enlevez tous les débris végétaux ainsi que les boutures n’ayant pas pris racine dans les lits d’ensemencement. Les mauvaises herbes peuvent attirer les insectes, tandis que les débris végétaux en décomposition peuvent propager des maladies.

Substrat d’enracinement

Optez pour le substrat  le plus approprié en fonction de l’espèce végétale à propager. Tenez compte de ses propriétés physiques ainsi que du pH et de la conductivité électrique étant donné que ces facteurs peuvent avoir un effet sur l’enracinement. Assurez-vous que le substrat ne contient pas trop de particules fines (qui nuisent à la porosité à l’air et au drainage) ou trop de particules grossières, lesquelles peuvent s’assécher rapidement et nuire à l’enracinement. Ne compactez pas le substrat d’enracinement dans les contenants d’enracinement et évitez d’empiler les contenants, car cela aussi aura pour résultat de compacter le substrat d’enracinement. Un substrat d’enracinement compacté sera plus lent à se drainer et beaucoup moins poreux à l’air. Les boutures ont besoin non seulement d’humidité, mais aussi d’un apport suffisant en oxygène pour favoriser la pousse de racines.

PRO-MIX® propose une gamme de produits conçus pour la propagation. Mentionnons PRO-MIX® HP, qui assure une aération efficace et accélère l’assèchement, PRO-MIX® BX, qui favorise la rétention d’eau. Plusieurs produits PRO-MIX® intègrent le champignon endomycorhizien MYCORRHIZAE™ qui favorise le développement racinaire et facilite l’absorption de l’eau et des nutriments. Une fois que les plants à repiquer ont été transplantés, le champignon MYCORRHIZAE™ les aide à s’adapter à leur nouveau milieu de croissance et à développer un système racinaire résistant. De plus, de nombreux produits PRO-MIX® contiennent un BIOSTIMULANT, soit une bactérie naturelle qui favorise la résistance de la plante aux maladies racinaires menant à la pourriture des racines. Certains produits comme PRO-MIX® HP BIOSTIMULANT+MYCORRHIZAE™ contiennent les deux.

Contenants

Assurez-vous d’utiliser des contenants ou des plateaux suffisamment profonds et adaptés à l’espèce que vous voulez propager. Plus une cellule est profonde, plus le drainage sera efficace – ce qui favorisera le développement racinaire. La plupart des plants ont besoin de cellules plus profondes étant donné que les racines tendent à se propager en profondeur dans le substrat d’enracinement. Il se vend des plateaux et des pots conçus à cette fin.

Rooted Douglas fir seedlings

Voici des semis de sapin Douglas ayant pris racine après une saison de croissance. Vous remarquerez la profondeur du substrat de croissance. Un arrosage efficace a permis aux racines de se répandre à la grandeur du substrat de croissance dans le contenant. Source : Premier Tech.


Préparation des boutures

Enlevez les boutons floraux et les points végétatifs terminaux car leur présence va nuire au développement de pousses latérales, de plus une floraison précoce va utiliser l’énergie requise pour l’enracinement des boutures. Une autre procédure couramment utilisée pour enraciner des boutures à grandes feuilles consiste à tailler les feuilles, pour minimiser la perte en eau par  transpiration, et éviter le flétrissement  des feuilles au cours de la propagation. De plus, les  grandes surfaces de feuilles empêchent la brumisation d’atteindre uniformément le substrat d’enracinement. Le prélèvement des feuilles plus basses est également bénéfique car elles peuvent devenir un problème phytosanitaire car les insectes sont attirés par les feuilles qui tombent  à la surface du substrat d’enracinement et qui décomposent au cours de la période de propagation.

Hormones de croissance

Ce ne sont pas toutes les boutures non enracinées qui requièrent des hormones d’enracinement. Ce besoin dépend du taux auquel elles s’enracinent. Si la phase d’enracinement dure moins de 10 jours, les hormones d’enracinement peuvent s’avérer inutiles. Les boutures qui prennent plus de temps à s’enraciner profiteraient des hormones d’enracinement.

Température

Afin d’augmenter les chances de succès lors de l’enracinement de boutures, il est préférable de maintenir la température du substrat entre 20-25 °C (68-77 °F); même les cultures qui tolèrent bien le froid (ex. : pensées, dianthus, ostéospermums, pétunias, etc.) s’enracinent mieux dans cette plage de températures. Des températures de substrat chaudes accélèrent la division cellulaire et donc la formation de cals, le développement racinaire initial et la croissance. Des températures de substrat chaudes accélèrent également le taux d’assèchement du substrat, ce qui favorise un meilleur enracinement. L’utilisation d’un serpentin est le meilleur moyen de réchauffer le substrat par le fond.

La température de l’air n’est pas aussi importante pour l’enracinement, mais on recommande de la maintenir entre 18-24 °C (65-75 °F). La température de l’air devient importante lorsque de nouvelles pousses apparaissent. Des températures de l’air plus chaudes favorisent une croissance plus rapide des parties aériennes de la plante.

Une fois que les racines ont atteint le fond du godet d’enracinement, le chauffage par serpentin est moins nécessaire et la température peut être réduite. Cela aidera au processus de durcissement et permettra aux plants de s’adapter à des températures de croissance et d’expédition froides.

Gestion de l’arrosage

Si vous soumettez les boutures à une brumisation, la gestion de l’arrosage est critique pour assurer le développement d’un bon système racinaire. Il est important de surveiller le substrat d’enracinement sous brumisation étant donné qu’il s’asséchera du fond vers la surface. Si le substrat d’enracinement est trop humide, cela favorisera la pourriture. Il est donc préférable d’arroser à la main les plants qui semblent s’assécher plus rapidement afin de favoriser un rythme d’assèchement uniforme. Un assèchement inégal n’est pas propice à un système racinaire uniforme. De plus, vérifiez les buses à brouillard ou à brumisation. Assurez-vous qu’elles sont propres et qu’elles ne sont pas obstruées pour favoriser un enracinement uniforme de vos plants.

Une fois que les plants à repiquer sont retirés de sous le brumisateur, acclimatez-les à un arrosage moins fréquent et un environnement plus sec. Arrosez abondamment chaque fois et laissez la surface du substrat d’enracinement s’assécher entre les irrigations afin de permettre aux racines de pénétrer plus en profondeur dans le substrat d’enracinement. Un arrosage en surface ou un arrosage trop abondant résultera en un système racinaire anémique qui demeure à la surface du substrat d’enracinement et n’atteint pas la masse racinaire en profondeur. Aussi, les racines seront minces, fragiles et peu nombreuses.

Plug on side - petunia

Remarquez le développement de racines sur cette bouture de pétunia. Un substrat d’enracinement de bonne qualité et un arrosage adéquat produiront un système racinaire sain qui atteindra le fond du godet. Source : Premier Tech.

Fertilisation

Pour déterminer si un engrais devrait être appliqué à des boutures non enracinées, il faut connaître le statut nutritionnel des plantes d’origine d’où proviennent les boutures. Si les plantes d’origine avaient des carences en nutriments, alors les niveaux de nutriments des boutures non enracinées déclineront rapidement avant l’enracinement. De plus, une pulvérisation / brumisation en continu lessive le substrat de tout engrais de démarrage fourni par le fabricant. Si les boutures de certaines plantes sont susceptibles de développer des carences ou arrivent avec des carences, appliquez une solution de 50-100 ppm d’azote après les avoir placées dans le substrat.

Lors de la formation de cals sur les boutures, ajoutez 50-100 ppm d’azote au substrat, et à nouveau à 100-200 ppm d’azote une fois que les racines sont bien développées. Pour savoir si c’est bien enraciné, tirez légèrement sur la bouture pour voir les racines. Une fois les racines rendu au fond du godet d’enracinement, fertilisez en continu en ajoutant 100-200 ppm d’azote dans l’eau d’irrigation. Ce taux devrait être maintenu jusqu’à la transplantation. Essayez d’éviter les taux d’application trop élevés puisque cela pourrait encourager une croissance plus importante des parties aériennes et limiter la croissance des racines.

Rappelez-vous que les taux d’application d’engrais ci-dessus sont fournis à titre indicatif. Ils devraient être testés sur un petit pourcentage de végétaux afin de déterminer s’il convient de les utiliser. Les taux plus faibles s’appliquent aux plantes peu gourmandes (bracteantha, impatiens de Nouvelle-Guinée, plantes ligneuses), tandis que les taux plus élevés s’appliquent aux plantes plus gourmandes (pétunia, calibrachoa, etc.). L’ajout d’engrais contribue à améliorer la santé des plants à repiquer et, du même coup, à stimuler la croissance racinaire.

Références :

  • Ministère de l’Agriculture, des Pêches et de l’Alimentation de la Colombie-Britannique. 1994: Nursery Production Fact Sheet
  • Santos, K., P. Fisher and B. Argo.  2009. "Nutrient Supply in Propagation" Greenhouse Product News February 2009: 35-37

Pour en savoir plus sur le développement des systèmes racinaires de qualité et les produits PRO-MIX® pouvant répondre le mieux à vos besoins, veuillez communiquer avec votre représentant du Service horticole.

Susan Parent du service horticole PRO-MIX

Susan Parent
Spécialiste horticole

PRO-MIX® est une marque déposée de Premier Horticulture ltée.

Articles reliés

Vos informations pour la saison 2021

Accédez à toutes les informations dont vous avez besoin pour démarrer la saison du bon pied.