Zone du savoir

Retour

Comment réduire l'arrosage excessif des substrats de culture

arrosage automatique dans une serre professionnelle

L'eau est essentielle à la croissance et au développement des plantes. L'eau est utilisée par les plantes pour la transpiration (pour abaisser la température des feuilles), elle agit comme solvant, elle est impliquée dans des réactions chimiques comme la photosynthèse, et elle transporte les minéraux à l'intérieur de la plante. Lorsqu'on arrose, l'objectif est de réapprovisionner la plante en eau et de lessiver les sels contenus dans le substrat.

 

Les causes d'un arrosage excessif

La fréquence et la durée (la quantité d'eau) des arrosages dépendent de l'espèce de plante, du stade de développement de la plante, du substrat de culture utilisé et de l'environnement de culture. La gestion de l'eau est problématique lorsque la plante a subi des dommages en raison d'un arrosage excessif ou insuffisant. 

Typiquement, lorsqu'une plante est trop arrosée, les feuilles deviennent chlorosées, la croissance de la plante est retardée, des algues se forment à la surface du substrat, le taux de respiration racinaire diminue, et les racines sont plus susceptibles d'être attaquées par des maladies causant la pourriture racinaire, comme le Pythium, le Fusarium, le Rhizoctonia et l'alternariose

À l'inverse, lorsqu'une plante n'est pas suffisamment arrosée, la transpiration cesse, les feuilles ne sont plus turgescentes, les nutriments, comme le calcium, ne se rendent pas dans les parties les plus éloignées (cela crée la pourriture apicale), la plante subi un stress hydrique, et la croissance ainsi que le développement sont affectés de façon négative. 

Des calibrachoas chlorosées par la maladie

“Les calibrachoas en corbeilles arrosés de manière insuffisante se développent souvent mal et sont chlorosés en raison d'une faible absorption de nutriments et/ou de maladies racinaires. Dans un tel cas, le séchage des plantes améliorera la qualité de la culture et réduira les maladies racinaires, et cela pourrait aussi minimiser la chlorose. Source : Premier Tech Horticulture.”

 

Choix de substrats

Les arrosages excessifs peuvent devenir un problème courant lors d'une saison pluvieuse ou des mois d'hiver pendant lesquels les journées sont courtes et fraîches. Par conséquent, il est très important de concevoir une stratégie de gestion de l'eau qui prend en compte les types de plantes cultivées, la ou les tailles de contenants, l'environnement de culture et les différents substrats de culture requis. 

Si les arrosages excessifs représentent un problème, un producteur peut opter pour une autre taille de contenant ou utiliser un substrat de culture ayant une plus faible capacité de rétention de l'eau. Les substrats de culture avec une plus faible capacité de rétention de l'eau contiennent souvent des pourcentages plus élevés de matières grossières comme la perlite, le coco en morceaux ou l'écorce pour un drainage et une porosité accrus.

Perlite

“Perlite. Source : Premier Tech Horticulture.”

 

Coco en morceaux

“Coco en morceaux. Source : Premier Tech Horticulture.”

 

Écorce de pin du sud vieillie et partiellement compostée

“Écorce de pin du sud vieillie et partiellement compostée. Source : Premier Tech Horticulture.”

 

Perlite

La perlite est une matière inerte pouvant être utilisée en différentes tailles de particules. Dans le cas du PRO-MIX HP, la perlite augmente la porosité à l'air du mélange puisque celui-ci retient moins d'eau que la tourbe de sphaigne. Aussi, la perlite n'interagit pas avec les nutriments et elle est exempte de mauvaises herbes et de maladies, étant produite à des températures élevées.

 

Coco en morceaux

Le PRO-MIX HPCC MYCORRHIZAE et le PRO-MIX CC40 MYCORRHIZAE contiennent du coco en morceaux, lequel provient de l'enveloppe de la noix de coco. L'enveloppe est coupée en morceaux, lavée pour lessiver les sels, séchée puis comprimée. Elle est ensuite hydratée et ajoutée à nos substrats de culture. Bien que le coco en morceaux retient plus d'eau que la perlite, il crée des pores plus grands qui augmentent l'espace disponible pour l'air, ce qui aide les racines des plantes à obtenir l'air dont elles ont besoin pour croître sainement. 

Les plantes utilisent l'eau plus efficacement, aidant à réduire les arrosages excessifs. Naturellement, le coco contient une forte concentration de sodium et de chlorure. La qualité du coco dépend du pays d'origine et du processus de fabrication. Il est très important de choisir du coco offert par une entreprise réputée dont les standards de qualité sont élevés. De cette façon, l'on s'assure d'avoir entre les mains un produit qui répond aux spécifications requises. 

 

Écorce

La dernière composante utilisée pour réduire la capacité de rétention de l'eau des substrats est l'écorce, que l'on retrouve dans les produits PRO-MIX BRK, PRO-MIX BRK20, PRO-MIX BK25 et PRO-MIX BK55. L'écorce de pin vieillie et compostée ajoute de la densité apparente, réduit la capacité de rétention de l'eau et fournit de l'aération. Cette composante provient de pins et est partiellement compostée et vieillie pendant plusieurs mois afin de réduire le ratio carbone-azote (C:N). 

La qualité de l'écorce est très importante pour les substrats de culture. Si l'écorce n'est pas suffisamment compostée ou qu'elle est verte, elle immobilisera l'azote, empêchant la plante de l'absorber, et produira de la chaleur qui pourrait endommager le système racinaire de la plante. 

 

L'arrosage de cultures mixtes

Le problème d'arrosage excessif peut être corrigé en réduisant la fréquence des arrosages. Toutes les plantes ont besoin d'une plus grande quantité d'eau pendant leur période de croissance. De plus, les plantes à croissance rapide, comme les géraniums et les pétunias, ont besoin de plus d'eau que les plantes à croissance plus lente comme les arbustes, le thym, le romarin, etc. Par conséquent, les jeunes plantes et les plantes à croissance lente doivent être arrosées moins fréquemment que les plantes matures ou les plantes à croissance rapide. Souvent, les erreurs d'arrosage sont commises lorsque toutes les plantes sont arrosées de la même façon, peu importe l'espèce, le stade de développement ou la taille du contenant. 

Un moyen facile de savoir si des plantes sont arrosées trop souvent consiste à surveiller la présence d'algues à la surface du substrat. Pour régler ce problème, diminuez la fréquence des arrosages, espacez les plantes pour que l'humidité s'échappe du couvert végétal et augmentez la circulation de l'air dans la serre. Dans le cas des substrats à base de tourbe de sphaigne, la couleur de la surface du substrat peut servir à indiquer quand arroser : laissez la couleur de la surface passer de brun foncé à brun clair entre les arrosages.

La croissance d'algues vertes à la surface du substrat indique que celui-ci reste excessivement mouillé.

“La croissance d'algues vertes à la surface du substrat indique que celui-ci reste excessivement mouillé. Source : Premier Tech Horticulture.”

 

Autres facteurs qui augmentent la rétention de l'eau

La compaction est un autre problème associé à des arrosages excessifs. La compaction diminue la porosité à l'air parce que les macropores (pores de grande taille entre les particules) s'effondrent, formant plusieurs petits micropores. En raison de la capillarité d'un substrat, celui-ci retiendra plus d'eau si la proportion micropores-macropores est plus élevée. 

Parfois, du sable est ajouté à un substrat de culture dans le but d'améliorer le drainage, mais cela fait plutôt diminuer la porosité à l'air et augmente la teneur en eau puisque les macropores sont remplis de sable. Une autre erreur courante commise par les producteurs est l'ajout d'une couche de perlite ou de sable au fond des pots. Le substrat par-dessus la couche de perlite ou de sable ne se drainera que lorsqu'il sera saturé d'eau. Dans les faits, la profondeur et le volume de substrat dans le pot sont moindres, mais celui-ci restera plus mouillé puisque l'eau ne s'écoule pas immédiatement du substrat vers la couche de perlite ou de sable. 

Lorsqu'un substrat de culture est trop brassé, les fibres se décomposent en petites particules, ce qui augmente la rétention de l'eau. Le problème est plus évident lorsque la dernière portion du substrat dans une empoteuse / foisonneur de terreau est utilisée pour remplir des contenants. Habituellement, le fond d'un foisonneur de terreau contient le terreau ayant subi la plus grande transformation. Ce type de terreau retient plus d'eau, ce qui fait que la rétention de l'eau ne sera pas la même que dans les premiers contenants remplis. Il est recommandé de minimiser le temps de foisonnement d'un substrat, de faire fonctionner la machine à basse vitesse, et d'ajouter suffisamment d'eau pour obtenir la teneur en eau idéale pour la transplantation ou le semis.

 

Pour de plus amples renseignements sur les différentes options PRO-MIX pouvant vous aider à réduire les problèmes liés à des arrosages excessifs, n'hésitez pas à communiquer avec votre représentante du Service horticole de Premier Tech Horticulture :

Susan Parent du service horticole PRO-MIX

Susan Parent
Spécialiste horticole

PRO-MIX® est une marque déposée de Premier Tech ltée.

Articles reliés