Zone du savoir

Retour

Simplifier la culture bio : les meilleures composantes dans un substrat de culture

Formuler un substrat qui convient à la culture bio peut représenter un défi pour les producteurs, selon ce qu'ils recherchent. Les producteurs bio optent souvent pour des composts, de la tourbe de sphaigne, de l'écorce et d'autres matières pour fabriquer un substrat de culture bio. Certaines composantes sont acides et nécessiteront un ajustement de pH, et la plupart des composantes bio sont difficiles à mouiller avec de l'eau.

Donc, quelles sont les meilleures composantes, et pourquoi?

Désavantages du compost : Le compost est un amendement intéressant dans un substrat de culture (Figure 1). La plupart fournissent des nutriments à divers niveaux, mais leurs propriétés physiques sont médiocres. Les matières compostées adéquatement contiennent de fines particules qui comblent les pores remplis d'air dans le substrat, stressant ainsi les racines des plantes en raison d'un manque d'aération (Tableau 1). L'arrosage est d'une importance critique puisqu'un arrosage excessif peut rapidement engorger un substrat à base de compost avec un taux de séchage très lent. Cela pose particulièrement problème lorsqu'on démarre des légumes ou des fines herbes en hiver ou au début du printemps car un séchage lent du substrat peut augmenter les risques de maladies racinaires. Il faut aussi savoir que le potentiel d'attraction des mouches des champignons, qui se nourrissent de matières organiques comme le compost, est plus élevé. Les éphydridés peuvent également chercher à se reproduire dans un substrat mouillé. 

Compost is often used for organic growing by PRO-MIX

Figure 1. Le compost est souvent utilisé pour la culture bio. Il fournit certains nutriments, mais contient de fines particules qui compromettent les propriétés physiques. Source : Premier Tech Horticulture.”

 

Propriétés courantes des composantes de substrats approuvées pour la culture bio par PRO-MIX

Tableau 1. Propriétés courantes des composantes de substrats approuvées pour la culture bio.”

 

Une autre préoccupation majeure en ce qui concerne le compost est l'inconstance. C’est difficile d’obtenir les mêmes propriétés dans un compost d d'une année à l'autre, il y a souvent des variations qui peuvent entraîner une croissance imprévisible et une disponibilité inconstante des nutriments. Les matières utilisées pour fabriquer le compost (feuilles, résidus de tonte, restes de nourriture, fumiers, etc.) doivent être les mêmes chaque fois puisque chacune a sa propre composition, texture, pH et teneur en sels solubles.

Composantes de substrats idéales : Pour la plupart des producteurs, l'élimination des variables est la clé d'une production réussie. Les matières organiques traditionnelles comme la tourbe de sphaigne, l'écorce de bois tendre, (Figure 2), le coco (Figure 3), la perlite (Figure 4), la vermiculite (Figure 5), l'argile expansée, etc. ont été et continuent d'être utilisées pour créer des substrats de culture dont les résultats sont constants et prévisibles année après année. Ces matières ont de meilleures propriétés physiques parce qu'elles sont plus grossières que le compost, le terreau ou le sable, alors elles créent de plus gros pores remplis d'air, réduisant le potentiel d'engorgement (Table 1). Elles travaillent ensemble pour permettre un séchage plus rapide entre les arrosages, donc elles sont plus tolérantes lorsque trop arrosées, particulièrement lors des mois nuageux en hiver et au début du printemps. Les propriétés chimiques de ces matières sont constantes parce que, contrairement au compost et au coco, elles fournissent peu de nutriments minéraux pouvant fluctuer.

Softwood bark (left) and sphagnum peat moss (right) are consistent growing medium components that work well for organic growing by PRO-MIX

Figure 2. L'écorce de bois tendre (gauche) et la tourbe de sphaigne (droite) sont des composantes de substrats constantes qui conviennent bien à la culture bio. Source : Premier Tech Horticulture.”

 


Coconut coir is used in organic growing media due to its ease of wetting with water by PRO-MIX 

Figure 3. Le coco est utilisé dans les substrats de culture bio parce qu'il s'agit d'une composante facile à mouiller avec de l'eau. Source : Premier Tech Horticulture.”

 


Perlite is used to improve drainage and increase aeration by PRO-MIX

Figure 4. La perlite est utilisée pour améliorer le drainage et augmenter l'aération. Source : Premier Tech Horticulture.”

 

Vermiculite is used to help with water retention and improves nutrient retention due to its high cation exchange capacity by PRO-MIX 

Figure 5. La vermiculite est utilisée pour aider à la rétention de l'eau et améliore la rétention des nutriments en raison de sa grande capacité d'échange cationique. Source : Premier Tech Horticulture.”

 

Améliorations biologiques : Les propriétés biologiques du compost sont parmi ses caractéristiques les plus intéressantes. Le compost s'allie à divers microorganismes bénéfiques qui convertissent des molécules organiques complexes en nutriments pouvant être utilisés par les plantes. Les substrats sans sol formulés avec de la tourbe de sphaigne, du coco, de l'écorce, de la perlite, etc. ont de faibles populations de tels microorganismes. Plusieurs fabricants de substrats de culture ajoutent des additifs biologiques à leurs produits bio pour améliorer la diversité biologique.

MYCORRHIZAE (champignons mycorhiziens), un champignon naturel ajouté à la plupart des substrats PRO-MIX, est l'un de ces ingrédients actifs. Les champignons mycorhiziens colonisent les racines des plantes afin d'obtenir des sucres En retour, ils fournissent à la plante de l'eau et des nutriments qui lui seraient inaccessibles autrement. Il a été démontré que les champignons mycorhiziens sécrètent des enzymes qui aident à la « libération » de nutriments utilisables par les plantes provenant de molécules organiques.

Les biostimulants forment un autre groupe d'ingrédients actifs souvent incorporés aux substrats de culture. Les biostimulants peuvent être des champignons naturels, des bactéries ou des actinomycètes qui colonisent les racines des plantes.

Afin d'introduire des microorganismes qui peuvent décomposer les molécules organiques complexes, le substrat peut être arrosé avec du thé de compost. Les thés de compost fournissent pratiquement les mêmes microorganismes que ceux retrouvés dans le compost.

Ajustement du pH : Puisque la tourbe de sphaigne et l'écorce sont acides, de la chaux est souvent ajoutée pour augmenter le pH d'un substrat. La chaux peut être utilisée en culture bio certifiée et reste la meilleure façon d'ajuster le pH d'un substrat.

Agents mouillants : La tourbe de sphaigne, l'écorce et possiblement le compost peuvent être difficiles à mouiller avec de l'eau. Les substrats de culture traditionnels contiennent des agents mouillants qui aident les composantes difficiles à mouiller à absorber l'eau, mais ils ne peuvent être utilisés pour la culture bio certifiée. Les agents mouillants à base de yucca sont utilisés car plusieurs sont approuvés pour la culture bio certifiée. Comme ils sont d'origine végétale, les microorganismes les utilisent comme nourriture, causant la dégradation rapide de l'agent mouillant. Il est préférable d'utiliser un substrat de culture bio dans les deux mois (pendant les mois d'été) ou les quatre mois (pendant l'hiver) après sa fabrication afin de garantir une absorption adéquate de l'eau. 

Pour toute question, n'hésitez pas à communiquer avec votre représentante du Service horticole de Premier Tech Horticulture :

Susan Parent du service horticole PRO-MIX

Susan Parent
Spécialiste horticole

Références :

  • Fisher, P., J. Huang, M. Paz and R. Dickson. 2016."Having Success with Organic Growing Mixes." Grower Talks. Feb 2016, 68-72.

Articles reliés