Zone du savoir

Retour

Série « MYTHES » : Les substrats à base de tourbe sont stériles

Certains pensent que la tourbe de sphaigne et les substrats de culture à base de tourbe sont stériles. Faux! En fait, si la tourbe était stérilisée, elle ne contiendrait pas d'organismes vivants comme les bactéries et les champignons. La présence de ces microorganismes naturels et bénéfiques dans la tourbe de sphaigne est essentielle à la bonne santé des cultures. Pourquoi alors ce mythe persiste-t-il?

Origine de la tourbe de sphaigne. La tourbe de sphaigne représente environ de 70 à 80 % du volume total de la plupart des substrats de culture commerciaux à base de tourbe. Elle provient de milieux humides où les mousses de sphaigne sont les espèces de plantes dominantes (Image 1). Il y a beaucoup de tourbières au Canada, dans les pays baltes, en Russie, en Scandinavie, etc. Ces tourbières se sont formées il y a des milliers d'années après le retrait des glaciers. Chaque année, la mousse de sphaigne pousse et flotte à la surface de la tourbière, puis elle meurt, formant une couche de matière morte qui s'accumule au fond de la tourbière. Au cours des millénaires, cette couche s'est densifiée et comprimée. La couche du dessus est constituée de jeune tourbe vivante, tandis que la couche du fond a subi un processus d'humification qui décompose la tourbe de mousse de sphaigne en une matière de couleur foncée ressemblant à l'humus. (Image 2).

Sphagnum Peat Moss Plant

"Image 1 : La sphaigne, une plante majeure de la tourbe.
Source : Premier Tech Horticulture."

 

formation d'une tourbière

"Figure 2: Coupe transversale d'une tourbière typique. Les couches du dessus contiennent
la tourbe la plus fibreuse et la moins décomposée, tandis qu'au fond, l'on retrouve de l'humus
de tourbe noire.
 Source: Premier Tech Horticulture."


Pas stérilisée, mais essentiellement stérile : la tourbe de sphaigne, même si elle n'est pas stérilisée, est considérée comme étant « essentiellement stérile », et ce, pour plusieurs raisons :

  1. Environnement d'une tourbière : Toute l'eau qui pénètre dans une tourbière provient de précipitations ne contenant aucuns nutriments minéraux. Pour cette raison, il est facile pour la tourbe de sphaigne de créer un environnement très acide, avec un pH d'environ 4.0, ce qui se rapproche du pH de certains vinaigres. Les nutriments minéraux sont également requis pour permettre la croissance des microorganismes et de la plupart des plantes. Aussi, puisque les tourbières sont situées en climats humides et froids, elles sont exemptes des mauvaises herbes et des pathogènes causant des problèmes avec les cultures en serres.
  1. Plantes des tourbières : Les tourbières ne sont pas et n'ont jamais été des terres agricoles, ce qui signifie que ces environnements naturels n'ont connu aucune monoculture, une pratique pouvant entraîner la propagation d'organismes nuisibles et de maladies. Un autre vecteur de maladies et d'insectes : les mauvaises herbes. La plupart des mauvaises herbes que l'on retrouve habituellement en serres ou dans les milieux agricoles ne sont pas présentes dans les tourbières, donc on ne retrouve pas de graines de mauvaises herbes dans la tourbe.
  1. Entreposage de la tourbe et fabrication : Avant l'emballage, la tourbe est récoltée avec des aspirateurs et des tas sont formés sur le bord de la tourbière, hors de la portée des organismes nuisibles et des mauvaises herbes. Lorsque requis, on la transporte directement à l'usine où elle est tamisée et mise en ballots ou utilisée pour fabriquer des substrats de culture. Les organismes nuisibles ne peuvent contaminer la tourbe emballée, à moins que l'emballage ne soit percé ou endommagé pendant l'entreposage.

Présence de champignons et de bactéries bénéfiques : En plus du fait que les graines de mauvaises herbes et les pathogènes sont essentiellement absents des tourbières, il ne faut pas oublier qu'il existe des microorganismes bénéfiques qui compétitionnent avec eux, contrôlant leurs populations. La stérilisation de la tourbe de mousse de sphaigne tuerait ces microorganismes bénéfiques. Certains d'entre eux sont anaérobies, ce qui signifie qu'ils se développent sans oxygène. Ils peuvent parfois générer des sous-produits malodorants si leurs populations prolifèrent. Sachez que ces sous-produits causant de mauvaises odeurs ne sont pas dangereux pour les plantes ou les humains et que les odeurs se dissiperont une fois l'emballage ouvert et le substrat exposé à l'air. Pour plus de détails, consultez l'article intitulé « Votre substrat dégage-t-il de mauvaises odeurs? », ainsi que notre article concernant la moisissure sur les substrats de culture.

En conclusion, il est faux d'affirmer que les substrats de culture et la tourbe sont stériles ou stérilisées. Il n'y a aucun besoin de stériliser la tourbe de mousse de sphaigne puisqu'elle est pratiquement exempte de mauvaises herbes et de pathogènes et que sa stérilisation entraînerait la perte des microorganismes bénéfiques qui compétitionnent avec les pathogènes responsables des maladies racinaires.

Pour de plus amples renseignements sur le sujet ou sur nos produits, n'hésitez pas à contacter votre représentant du Service horticole de Premier Tech Horticulture.

Articles reliés