Zone du savoir

Retour

Comment prévenir et éliminer les maladies racinaires chez les poinsettias

Le cycle de production des poinsettias est plus long que pour la plupart des cultures en serres, et la période de vente est l'une des plus courtes. Par conséquent, tout ce qui retarde ou freine la culture peut potentiellement entraîner son échec. 

Les maladies racinaires sont l'une des causes de retard les plus courantes dans la production de poinsettias. La gestion des maladies dans les cultures de poinsettias devrait être concentrée sur la prévention plutôt que sur le contrôle. Une fois la plante infectée et les symptômes visibles, toute forme de contrôle est souvent difficile et inefficace. 

Il aide de comprendre les sources d'agents pathogènes et les conditions environnementales qui favorisent les infestations afin de minimiser le risque qu'une telle situation se produise.

 

Nettoyage et propreté dans la serre 

Les sources les plus communes d'agents pathogènes causant la pourriture racinaire chez les poinsettias sont un nettoyage inadéquat dans la serre, des plantes-mères ou des boutures infectées, et de l'eau ou du substrat de culture contaminé. 

La source la plus courante est de loin une mauvaise hygiène dans la serre. Les producteurs devraient enlever toutes les mauvaises herbes et les déchets se trouvant sous les tables, et traiter les tables et les planchers avec un agent désinfectant entre les cultures.

 

Boutures contaminées

L'achat de boutures d'une source fiable réduit le risque de recevoir des plantes-mères ou des boutures contaminées. Une surveillance rigoureuse des plantes lors des premières journées suivant la réception et le traitement par fongicide, si des maladies sont présentes, devraient limiter l'impact des végétaux infectés. 

Si vous irriguez avec de l'eau provenant d'un étang ou de l'eau recyclée, un système de stérilisation devrait être utilisé. Ne réutilisez jamais un substrat de culture.

 

Mauvais drainage

Un mauvais drainage ou un substrat gorgé d'eau est l'une des conditions environnementales qu'ont en commun presque toutes les maladies racinaires (Figure 1). Afin de minimiser ces conditions, les producteurs devraient arroser seulement lorsque le substrat est sec, assurer une circulation de l'air adéquate, et par-dessus tout, garder l'environnement de culture propre en tout temps.

 

Janoski Poinsettia with root rot from PRO-MIX Greenhouse Growing

Figure 1 : Les maladies racinaires surviennent souvent chez les poinsettias vers la fin de la saison, lorsqu'il est plus facile de les arroser de façon excessive en raison des températures plus froides, des journées plus courtes et d'une plus faible absorption de l'eau par les plantes. Source : Premier Tech Horticulture”

 

 

Comment surveiller les maladies racinaires 

Toutes les maladies causant la pourriture des racines tueront éventuellement les racines et entraîneront le flétrissement de la plante. Une fois qu'une plante a commencé à flétrir, la maladie est trop avancée pour qu'elle puisse être sauvée. 

Pour surveiller les maladies racinaires, les producteurs devraient retirer doucement un poinsettia de son contenant afin d'en examiner les racines, et ce, sur une base régulière. Des racines en santé sont blanches et fermes, tandis que des racines malades sont foncées et molles ou gluantes au toucher. 

S’il s’avère que des plantes sont malades , elles devraient être retirées des aires de culture et jetées pour limiter la propagation de la maladie aux autres plantes. Un fongicide devrait ensuite être appliqué.

 

Maladies causant la pourriture racinaire chez les poinsettias : les plus courantes et leurs symptômes

 

Pythium

Le Pythium affecte les racines (plus que les tiges), et leur donne une couleur brune. La portion extérieure de la racine s'enlève facilement, exposant les couches internes (stèle). Le Pythium peut entraîner une floraison prématurée. Les plantes fertilisées à des taux élevés et arrosées de façon excessive sont souvent plus sensibles au Pythium.

 

Rhizoctonia

Avec une infestation de Rhizoctonia, les tiges seront molles et d'apparence mouillée au niveau du sol, les racines seront brunes et les feuilles du bas deviendront jaunes et tomberont (Figure 2). Cette maladie frappe le plus souvent au début du cycle de production, lorsque les températures sont élevées.

 

Rhizoctonia poinsettias wilted from PRO-MIX Greenhouse Growing

Figure 2. Rhizoctonia chez des poinsettias. Source : Premier Tech Horticulture”

 

Fusarium

Le Fusarium ramollit les racines et les tiges et peut prendre une couleur crème ou orange au site d'infection.

 

Thielaviopsis

Le Thielaviopsis frappe le plus souvent les plantes vers la fin de la saison; leurs racines deviennent noires et la plante flétrie. Cette maladie préfère les substrats de culture humides ayant un pH de 5.6 ou plus.

 

Phytophthora

Une infestation de Phytophthora ressemble beaucoup à une infestation de Rhizoctonia, et les chances qu'elle survienne sont également plus grandes lorsque les températures sont élevées et que le substrat est gorgé d'eau.

 

Bien qu'il existe d'autres maladies causant la pourriture racinaire chez les poinsettias, il s'agit des cinq principales. Rappelez-vous que pour obtenir une production de qualité exempte de maladies, il faut impérativement assurer une bonne hygiène dans la serre et surveiller les cultures de façon systématique afin de détecter les maladies avant qu'il ne soit trop tard.

 

Pour toute question, n'hésitez pas à communiquer avec votre représentante du Service horticole de Premier Tech Horticulture :

Susan Parent du service horticole PRO-MIX

Susan Parent
Spécialiste horticole

 

Articles reliés